Psychiatres, psychologues, psychotherapeutes, psychanalystes ? C’est quoi ? c’est qui ?

Sigmund Freud

Sigmund Freud

On est tous un peu perdu quand ça va pas bien dans notre tête (ou notre coeur) et qu’on a besoin d’aide… Qui aller voir ? A qui se raconter ? Sûrement pas à notre boulangère ou notre coiffeur… encore moins à notre banman préféré. Aller voir un « psy » ne veut pas dire « je suis fou ». Il existe des professionnels formés à soigner nos bobos à la tête (voir au coeur) mais pas avec de l’aspirine ! Ces professionnels sont à votre écoute, n’hésitez pas à les consulter en cas de besoin. Mais alors ? Lequel ?

etoile Les points communs :

Tout « psys » s’abstient de conseils, de jugement. En revanche il se doit de vous prêter une écoute neutre, bienveillante et attentive. Son travail sera un travail d’écoute, d’accompagnement, de soutien. Son but sera de vous amener à prendre conscience de l’endroit où ça coince et de vous aider à résoudre le problème au mieux de VOS intérêts et de vos capacités à l’aide des moyens dont chacun d’eux dispose selon leur spécialité.

etoile Les différences :

Magnus Hirschfeld

Magnus Hirschfeld

Le psychiatre : sont des medecins qui ont suivi une spécialisation en psychiatrie. Ce sont les seuls capables de prescrire des medicaments (et à être pris en charge par la sécu). Il sont aptes à diagnostiquer les maladies mentales et à les traiter avec des comprimés, des gouttes ou pillules roses, bleues, vertes, etc … On les trouve dans des établissements spé, en cabinets libéraux, dans les structures carcérales, ou également dans des centres de rééducations (à la suite d’un accident de la route, attentats, etc….)

Tordons le cou à une idée préconçue : 9 fois sur 10, le psychiatre essaie d’autres thérapies que les sacro-saintes pillules ! Ce praticien (à cause ou parce qu’)il connaît bien les médicaments, leurs molécules et leurs effets sur l’organisme, tente de vous aider en utilisant tous les autres moyens mis à sa disposition. Rappelez-vous : pour qu’une thérapie produise de bons résultats, il est essentiel de vous sentir bien avec lui et de lui faire confiance.

Le psychologue : Il n’est pas médecin. Il a suivi une formation universitaire au moins jusqu’à la maîtrise (DESS ou DEA). Ils s’interessent au fonctionnement psychique des individus et aux mecanismes de la psychée. Il n’est pas médecin et ne peut donc prescrire aucun médicament. On trouve des psychologues dans les établissements scolaires, dans les entreprises, des centres de rééducations (à la suite d’un accident de la route, attentats, etc….). Il travaille souvent de concert avec le psychiatre.

Sigmund Freud

Sigmund Freud

Le psychanalyste : Ils sont -soit médecins (le plus souvent psychiatres) -soit psychologues -soit d’autres professionnels dans d’autres disciplines s’orientant également vers l’analyse et devant alors acquérir une expérience clinique parallèle. La formation est de quatre à huit ans en moyenne, qui s’ajoutent donc à la formation professionnelle ou universitaire antérieure. c’est un travail de longue haleine : il faut un suivi approfondi avec un psychanalyste experimenté il faut une experience solide en sciences humaines .. Le psychanatyste a obligatoirement subi lui-même une psychanalyse. Une psychanalyse dure des années ! Le psychanalyste vous fera faire un travail sur vous-même, très long et en profondeur remontant parfois jusque votre petite enfance. Il ira avec vous au bout des choses! C’est chez lui que vous vous allongez sur son divan, vous ne devez souvent pas le voir, il se place derrière vous. Il ne vous parle pas ! C’est à vous de le faire… C’est chez lui que vous vous déballez à fond !

 

Jacques Lacan

Jacques Lacan

Le psychotherapeute : La profession n’est pas réglementée à ce jour ; Il n’existe pas, en France, de diplôme officiel de psychothérapeute et aucun texte de loi ne définit les conditions de son exercice ni la formation nécessaire. La pratique de la psychothérapie se situe donc, pour le moment dans notre pays, dans un vide juridique : elle n’est ni légale ni illégale. Les psychothérapeutes qui exercent en institution ne sont pas engagés ès qualité mais à partir de diplômes qui les qualifient pour une autre pratique (psychiatre, psychologue, infirmier psychiatrique, ergothérapeute, … ). Seul le statut libéral autorise les psychothérapeutes à se déclarer comme tels. Les psychotérapeutes sont des personnes qui ont suivi une formation à l’une ou l’autre des études de psychotérapie de manière a accompagner des personnes sur le plan psychique ; A la différence des deux premiers, le psychotérapeute fait plutôt un travail de terrain et plus bref. Il s’attèle aux phobies du style agoraphobie, claustrophobie, etc, et d’autres troubles du comportement comme la boulimie etc… Il aide à les combattre en travaillant davantage sur votre terrain. Il essaie d’apporter une solution concrète. C’est peut-être le seul qui « conseille ».

Pour vous aider voici un lien vers lassociation des PSY GAY : Existant depuis 1996, l’Association Psy Gay est un réseau de psychiatres, psychologues, psychanalystes et de psychothérapeutes travaillant dans le respect des différentes orientations sexuelles.

Egalement l’Association des MEDECINS GAIS

Page écrite sous contrôles de professionnels des métiers cités ci-dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.