CeGIDD Centre Gratuit d’Information, de DĂ©pistage et Diagnostique

Le CeGIDD Ă©tait anciennement connu sous l’appellation : C.D.A.G.
Centre de DĂ©pistage Anonyme et Gratuit

Les hĂ´pitaux ne cessent de rencontrer problèmes sur problèmes. Rien ne va plus dans le milieu hospitalier et plus les annĂ©es passent et pire c’est ! Les Urgences sont de plus en plus malmenĂ©es. Le personnel est mis Ă  mal. Les mĂ©decins dĂ©sertent les hĂ´pitaux pour le privĂ©. Le secteur de la santĂ© est moribond.

Mais de tous les services proposĂ©s par les hĂ´pitaux il en est un qui est particulièrement malmenĂ© et c’est un euphĂ©misme de le dire comme ça. Il s’agit des CeGIDD de France et de Navarre ! Ce service coĂ»te cher aux administrations hospitalières et pour cette raison, beaucoup de directeurs financiers souhaitent leurs fermetures si ce n’est dĂ©jĂ  fait !

Pourtant dans le cadre de la prĂ©vention des Infections sexuellement transmissibles (IST) et autres maladies sexuellement transmissibles (MST) les CeGIDD jouent un rĂ´le primordial. C’est un fait, se faire dĂ©pister est indispensable et ne pas pouvoir le faire dans de bonnes conditions est un facteur aggravant favorisant les pandĂ©mies de MST.

Vous, moi, nous tous devons prendre conscience de l’utilitĂ© des CeGIDD . Nous devons nous mobiliser pour maintenir ces structures ouvertes et les rendre accessibles Ă  tout individu dĂ©sireux de savoir oĂą il en est sur ce plan-lĂ . Nous avons une responsabilitĂ© Ă  ce niveau et pour lutter contre les fermetures dĂ©finitives de ces entitĂ©s nous avons Ă  notre disposition des moyens divers et variĂ©s.

Prenons un exemple de ce qui fut fait en France novembre 2002, Ă  Troyes dans le dĂ©partement de l’Aube, au CHT alors administrĂ© par monsieur François Baroin.

Suite aux problèmes rencontrĂ©s par le CeGIDD  en 2002, L’Ă©quipe de Gay Graffiti avait dĂ©cidĂ© de lui consacrer l’Ă©mission (bande son au format mp3 sur demande), le vendredi 06 septembre 2002 et une autre le 13 septembre 2002, pour alarmer l’opinion sur une vĂ©ritable catastrophe qui s’abat sur le dĂ©partement de l’Aube. Ensuite, quelques autres radios et tĂ©lĂ©visions ont dĂ©cidĂ© de nous accompagner afin de couvrir l’Ă©vĂ©nement…

06 septembre 2002 : Emission spéciale sur le thème du CeGIDD (ex CDAG)

Sont venus dans l’Ă©mission spĂ©ciale consacrĂ©e au CeGIDD du vendredi 06 septembre dans les studios de LATITUDE :

  • Didier Cloos mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste, mĂ©decin bĂ©nĂ©vole du collectif palliatif du CDAG
  • Marie-France Pautras conseillère gĂ©nĂ©rale communiste
  • Pierre et Lisette Parents d’un enfant Homosexuel et sĂ©ropositif afin de tĂ©moigner

et par téléphone :

  • Jean-Luc RomĂ©ro ConseillĂ© d’Ile de France, PrĂ©sident fondateur de « Elus contre le Sida », PrĂ©sident fondateur de « On Est Là ».

Ont été invités également messieurs:

  • François Baroin , dĂ©putĂ© maire de Troyes, prĂ©sident du conseil d’administration du Centre Hospitalier de Troyes : Il nous a Ă©tĂ© rĂ©pondu par son cabinet qu’il n’est pas sur Troyes cette semaine (36) et pas joignable par tĂ©lĂ©phone !!!!
  • Alain David : directeur du Centre Hospitalier de Troyes, a une rĂ©union importante jeudi 05 septembre et part en Week-end vendredi 06 !!!!

L’affaire a dĂ©jĂ  fait du bruit dans les mĂ©dia locaux.

Ainsi Canal 32 la chaîne de télévision locale et Radio LATITUDE ont diffusé une interview exclusive des trois principaux acteurs qui ont donné une conférence de presse ce mercredi midi, dans les locaux du CDAG .

« Libération Champagne » et Pierre RAYNAUD ont publié un excellent article reprenant bien les différents aspects de ce dossier de santé public.

Les disfonctionnements du C.D.A.G. de Troyes

Le C.D.A.G. (Centre de DĂ©pistage Anonyme et Gratuit) est fermĂ© ! Ou presque !!! Qu’en est-il exactement? Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e le C.D.A.G. rencontre des difficultĂ©s de fonctionnement. En rĂ©sumĂ©, le financement du C.D.A.G. passe de la rĂ©gion Ă  l’Etat ! Elections prĂ©sidentielles et remaniement du budget et j’en passe : PLUS d’argent pour le Centre !!!!!! Celui-ci, par manque de moyens, fermera ses portes fin juin !!!!!A titre de comparaison, la Marne compte actuellement quatre Centres de dĂ©pistage.

Info : Le dĂ©partement de l’aube dĂ©tient le triste record de contaminations par le virus du VIH puisqu’il est le dĂ©partement le plus touchĂ© (et de loin !) de la rĂ©gion Champagne-Ardenne, notamment chez les hĂ©tĂ©rosexuels !

Le Docteur Jean-Marc Bressieux accusĂ© d’ĂŞtre un agitateur mĂ©diatique !

Pour couronner le tout : Le Docteur Jean-Marc Bressieux, co-fondateur et directeur du C.D.A.G. est accusĂ© par le conseil d’administration de l’HĂ´pital d’ĂŞtre un agitateur mĂ©diatique et de faire trop de bruit autour de cette affaire !!! Un comble ! Inacceptable ! Nous ne pouvons pas ne pas rĂ©agir et laisser ces inconscients-avec-une-calculette-Ă -la-place-du-cerveau clouer au pilori le docteur Bressieux ! Pour en savoir plus lire, ci-dessous, le compte-rendu de la confĂ©rence de presse du mercredi 3 septembre 2002, tenue par le (paru dans LibĂ©ration Champagne – merci beaucoup Ă  ce journal de nous permettre de publier cet article, ceci afin de faire avancer les choses dans un domaine aussi grave que la prĂ©vention du virus VIH).

L’abominable dĂ©sert aubois

MalgrĂ© la mobilisation de plusieurs acteurs, tant politiques qu’associatifs, le C.D.A.G. se meurt doucement dans l’indiffĂ©rence (presque ?!) gĂ©nĂ©rale parmi nos chers Ă©lus !!! Le centre a fonctionnĂ© durant les mois d’Ă©tĂ© grâce au tissu associatif et Ă  des mĂ©decins volontaires et motivĂ©s. Mais…. cette situation n’est pas acceptable et se devait de cesser au plus vite afin de mettre les pouvoir publics devant leurs responsabilitĂ©s.

Nous n’avons pas Ă©tĂ© radins en interpellations diverses de nos Ă©lus au travers de la presse et des tĂ©lĂ©s locales (Canal 32 et France 3 RĂ©gions), et sur un plan plus national avec notamment un courrier envoyĂ© Ă  Line Renaud, …

Il y eut aussi l’Ă©mission spĂ©ciale sur Radio Latitude « Gay Graffiti » oĂą Ă©taient invitĂ©s entre autres messieurs :

  • François Baroin en sa qualitĂ© de PrĂ©sident du conseil d’administration du Centre Hospitalier de Troyes,
  • David Alain, directeur du Centre Hospitalier de Troyes qui n’Ă©taient « pas disponibles », « ni joignable par tĂ©lĂ©phone » !!!!

Alors que,

  • monsieur Jean-Luc ROMERO (conseiller gĂ©nĂ©ral d’Ile de France, prĂ©sident de « On est là« , de « Elus Contre Le Sida« , etc) a bien trouvĂ© vingt minutes de son temps prĂ©cieux pour rĂ©pondre en direct, par tĂ©lĂ©phone, Ă  nos questions et nous promettre d’intervenir auprès du ministre de la santĂ©,
  • Marie-Françoise PAUTRAS, conseillère gĂ©nĂ©rale de l’Aube,
  • Didier Cloos, mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste, prĂ©sident de l’association homosexuelle aubois : HOMOSPHERE.

MalgrĂ© tout cela rien ne bouge. Tous nous font dire qu’ils sont absents et non joignables par tĂ©lĂ©phone…. Une honte ! Scandaleux ! Abominables ! Criminel !!!! Maintenant : La coupe est pleine !

12 novembre 2002 : L’Ă©vĂ©nement du jour ?

[ngg src= »galleries » ids= »12″ display= »basic_imagebrowser »]

Le Jeudi 12 novembre 2002, Madame Chirac Ă©tait très attendue Ă  Troyes pour dresser un bilan de la 13ème Ă©dition de l’opĂ©ration Collecte de Pièces Jaunes pour l’enfance hospitalisĂ©e, laquelle a enregistrĂ© cette annĂ©e un vĂ©ritable record (15 millions d’€uros) et remettre un prix au Centre Hospitalier Troyen.

L’idĂ©e :

Didier CLOOS a alors une idĂ©e gĂ©niale pour sensibiliser les mĂ©dias et donner une chance que notre manifestation soit relayĂ©e au niveau rĂ©gional, voir national ; une idĂ©e digne le l’association activiste ACT-UP Paris : Accueillir Bernadette Chirac lors de sa venue Ă  Troyes, dĂ©guisĂ©s en prĂ©servatifs ! Une douzaine de personnes ont rĂ©pondu « PrĂ©sent ! » pour enfilĂ© un prĂ©servatif confectionnĂ© dans du tissu de couleur rose fluo ou bleu qui a fait son petit effet.

10h30 ! « Quel est le problème ? »

Dix heure trente et la limousine de la première Dame de France arrive aux portes du Centre Hospitalier.

PersuadĂ©s que la voiture prĂ©sidentielle passerait devant nous sans s’arrĂŞter, imaginez notre Ă©tonnement lorsque le vĂ©hicule s’immobilise Ă  notre hauteur et Mme Chirac vient nous saluer et nous interroger : « Bonjour messieurs, quel est le problème ? »

Parmi les personnalitĂ©s prĂ©sentes : Marie Françoise Pautras (conseillère gĂ©nĂ©rale communiste), GĂ©rard Pizana (prĂ©sident de l’association CafĂ© Positif), Didier Cloos (MĂ©decin gĂ©nĂ©raliste et prĂ©sident de l’association homosexuelle HOMOSPHERE), Jean-Gabriel WLOCK (vice-prĂ©sident d’Homosphère, animateur de l’Ă©mission « Gay Graffiti » sur Radio Latitude 95.8, Directeur d’antenne de Radio Campus 88.7), quelques conseillers gĂ©nĂ©raux (dont Pierre Rahon et JoĂ«l TrichĂ© P.C.F., et Pierre Bissey responsable de Lutte Ouvrière) qui resteront soigneusement un peu en marge de notre manif (prĂ©servatifs gĂ©ants oblige ?) ainsi que des adhĂ©rents ou sympathisants des associations Homosphère et CafĂ© Positif, sous ces dĂ©guisements tape-Ă -l’œil …

Devant les camĂ©ras, GĂ©rard et Didier rĂ©sumeront Ă  Mme Chirac les tenants et aboutissants de cette affaire que nul ne peut ignorer. Mme Chirac, parfaitement consciente de l’importance du problème, nous donne de son prĂ©cieux temps pour nous Ă©couter et nous dire qu’elle fera ce qui est en son possible pour faire avancer les choses dans le bon sens et au plus vite.

L’impact :

Les reportages seront diffusĂ©s sur France 3 rĂ©gion oĂą l’on escamote complètement la raison première de la venue de Mme Chirac Ă  Troyes : France 3 RĂ©gion et LibĂ©ration Champagne ne retiendront que notre prĂ©sence et nos revendications !

Et Canal 32 ? Rien ! Une image furtive presque subliminale ! La prĂ©vention et le SIDA ne semble pas interpeler le rĂ©dacteur de Canal 32 monsieur Claude PATIN, pas plus qu’ils n’interpellent le journal local L’EST ECLAIR oĂą l’on ne trouve pas une ligne sur le sujet ! Atteints de presbytie, le journal ne voit pas plus loin que le bout de leurs claviers sur lesquels sont Ă©crits leurs articles stĂ©riles, voir de leurs objectifs trop flous pour voir l’essentiel !

Pari tenu, pari (presque ?) gagné ?

Sur France 3 RĂ©gion, Mme Chirac remettra notre document Ă  Monsieur Baroin, lui faisant bien comprendre qu’il lui faut s’occuper rapidement du dossier en martelant au prĂ©fet de l’Aube : « C’est un dossier très sensible ! » ;

Extrait ( A noter : Nous possédons le sujet tourné par France 3 (visible sur demande)

Mme Chirac s’adressant Ă  M.Baroin
– François, je peux me permettre de vous donner ce petit document ?

M.Baroin, reconnaissant l’objet du document entame un :
– Si vous le permettez Ă©galement je tiens Ă  vous informer que je moi-mĂŞme le ….

Mme Chirac le coupant et se tournant vers le Préfet :
Attention ! ! C’est un problème sensible !

Puis M. Baroin aux caméras de France 3 Région :
C’est Ă  l’Ă©tat de donner un poste de mĂ©decin un poste et demi de secrĂ©taire et un poste et demi d’infirmière. C’est ce que nous demandons, nous soutenons ces positions et nous espĂ©rons obtenir gain de cause
.

Il ne nous reste plus qu’Ă  attendre la suite… Ce qu’il y a de sĂ»r : nous ne baisserons pas les bras. Si les promesses des uns et des autres ne sont pas tenues, nous continuerons de nous battre ! Le C.D.A.G. , outre son rĂ´le de dĂ©pistage des M.S.T. se doit de remplir celui de la prĂ©vention. Sans une bonne prĂ©vention contre les M.S.T. et surtout le VIH c’est la mort assurĂ©e ! Nous devons protĂ©ger en particulier nos jeunes. Les ados sont parfois inconscients et le C.D.A.G. a un rĂ´le Ă  tenir ici aussi.

En France il existe un principe qui a la dent dure : on donne du fric mais en échange de résultat qui se voit !

Une bonne prévention = 0 contamination

Donc, dans l’esprit de certains mauvais calculateurs la prĂ©vention ne donne aucun rĂ©sultat qui se voit ! Aucun rĂ©sultat ? Faux messieurs ! En matière de VIH, un zĂ©ro contamination est le plus beau rĂ©sultat qu’on puisse espĂ©rer ! A bon entendeur….

 Conclusion :

Suite Ă  cette action choc, c’Ă©tait gagnĂ© ! Le CDAG refonctionnait correctement et, en plus , s’est vu dotĂ© d’un poste de mĂ©decin spĂ©cialiste du VIH !!! Le poste, prĂ©caire jusqu’ici s’est vu titularisĂ© ! Nous sommes fiers Ă  GAY GRAFFITI de toutes les personnes qui se sont investies dans ce combat ! Qu’elles en soient ici remerciĂ©es. Pour consulter les chiffres et autres sources donnĂ©es Ă  l’Ă©poque dans l’Ă©mission, rendez vous sur le site de l’Institut de Veille Sanitaire Ă  la page (au format *.pdf) :

Le CeGIDD n’est pas qu’un simple centre de dĂ©pistage des maladies sexuellement transmissible. C’est aussi un lieu oĂą l’information sur le mode de transmission de ces maladies ainsi que l’Ă©ducation sur la conduite Ă  tenir pour s’en protĂ©ger sont essentielles par des mĂ©decins, spĂ©cialistes du VIH et des autres M.S.T., mĂ©decins formĂ©s pour cela. Pour en savoir plus appelez le dispensaire du Centre Hospitalier de Troyes au 0325 490 027

Que toutes les personnes prĂ©sentes ce matin du 12 septembre 2002 soient ici remerciĂ©es pour leur participation active Ă  cette action importante pour que vive un vrai CeGIDD Ă  Troyes et dans l’Aube !

http://www.invs.sante.fr/beh/2002/27/beh_27_2002.pdf

Ci-dessous, les photos de la manifestation. Cliquer sur certaines pour les agrandir. Si vous en utilisez quelques-unes, vous ĂŞtes priĂ©s de citer vos sources…merci.

Toutes les photos ci-après :

[ngg src= »galleries » ids= »12″ display= »basic_thumbnail » thumbnail_crop= »0″]