Moi Pierre SEEL, déporté homosexuel.

Moi Pierre SEEL, déporté homosexuel.

24 octobre 2019 Non Par Rédaction

Moi Pierre SEEL, déporté homosexuel.

Editions : Calmann Levy

Que dire de ce Monsieur qui vécu tant et tant d’années avec son terrible secret ? Que dire de ses souffrances ? Que dire de ce monde aujourd’hui qui préfère TOUT que de savoir le sort des homos durant la seconde guerre ?

Les associations d’anciens combattants elles-mêmes refusent de voir les associations homosexuelles honorer les nôtres lors des commémorations officielles ! Un comble !

Nous devons nous contenter d’attendre que les officiels aient quitté les lieux ou, pire encore, attendre le lendemain du jour de commémoration. Honteux !

Vous désirez enfin connaître la vérité ?

Vous avez envie de savoir s’il n’y avait que des juifs ou des résistants pour souffrir, être torturés, lutter contre la barbarie, mourir… Quel était donc le crime de Pierre SEEL ? Il était homo et les homos sont plus qu’indésirables dans la société aryenne, au même titre que les Juifs, les Tziganes,…

Pour Monsieur SEEL, Il aura fallut attendre 1982 pour sortir de son mutisme. Il a sillonné la France, de débats en débats, d’assos en Universités.

Il a répondu aux questions mais, le vieux monsieur était très fatigué. Malgré ceci, il a continue d’apporter une vérité que le monde, pour partie, refuse de voir….

Pierre Seel, né le 16 août 1923 à Haguenau et mort le 25 novembre 2005 à Toulouse, est la seule personnalité homosexuelle française à avoir témoigné à visage découvert de sa déportation durant la Seconde Guerre mondiale pour motif d’homosexualité.