POUR QUI SONNE LE DEBAT ?

POUR QUI SONNE LE DEBAT ?

2 juin 2013 Non Par RĂ©daction

Mais non je suis pas vĂ©nĂšre ! (Quoi que … )

Un grand DĂ©mocrate, nous a quittĂ© rĂ©cemment, avec mille regrets de part la presse. Quelle perte pour l’HumanitĂ© (pas celle du journal, ce dernier , Ă©crivain laurĂ©at du prix de l’AcadĂ©mie Française, ayant pondu un livre sur le communisme), que la disparition d’un intellectuel de cette envergure !

Quel tollĂ© mĂ©diatique, pour un ballon d’essai se rĂ©vĂ©lant une baudruche qui explose dans l’indiffĂ©rence gĂ©nĂ©rale ! Pour une fois qu’un tenant de l’extrĂȘme droite nous prouve qu’il avait quand mĂȘme de la matiĂšre grise et que comme ses corolĂ©gionnaires, il ne soit pas une lobotomie bilatĂ©rale en survivance d’un passĂ© pas si lointain. De plus quel acte, profondĂ©ment emprunt de la dĂ©marche d’un trĂšs soi-pensant bien de morale hautement catholique, pour :

D’une part se suicider, pĂ©chĂ© qui est vraiment mortel celui-lĂ  
 ndlr, J’espĂšre que la famille pensera pour les obsĂšques Ă  la cĂ©rĂ©monie de la rĂ©conciliation, puisque notre avant dernier Pape nous a supprimĂ© les Limbes, j’ai pas envie Ă  cause du LĂ©vitique 20-13, de le cĂŽtoyer pour mon Ă©ternitĂ© dans le four, si chĂšre Ă  ses Mannes inspirĂ©es de Tonton Adolf et autre Pie X.

D’autre part, dans Notre Dame. Bonjour l’insulte Ă  la face de son tout puissant
 !. La contrevenance au DĂ©calogue et « Le BlasphĂšme » pour un chevalier digne d’Innocent III, (pour ceux que ça intĂ©ressent, crĂ©ateur par la Bulle de 1213, («Vergentes in senium (25 mars 1199 ,Licet Heli (1213), complĂ©tĂ©e par Per tuas litteras, qui permettent de l’appliquer contre les hĂ©rĂ©sies. Toutes les dispositions relatives Ă  la procĂ©dure inquisitoriale seront reprises et mises en ordre en 1215 par le IVe concile du Latran.», de l’inquisition et du statut des juifs et des homosexuels, et prosĂ©lyte de la croisade ), dans une CathĂ©drale, qui plus est en un lieu ConsacrĂ© s’il en est, lui devait en « ĂȘtre » un SacrĂ© sĂ»rement !

Que de bruits, que de fureur, (non pas de FĂŒhrer, soyons sĂ©rieux , vous me feriez de la Pen Ă  mariner dans la piscine de l’approximation glauque), que de pleurs, relayĂ©s par nos chĂšres mĂ©dia en mal de « chiens Ă©crasĂ©s » (ChĂšres non mĂ©dias ? 131 Euros la redevance tĂ©lĂ© pour entendre ça ? Merci la tĂ©lé . ndlr).

OĂč sont « les chiens » ?

Pour un « Ă©vĂ©nement », quel Ă©vĂ©nement ! Dans l’Ile de la citĂ©, qu’un « humain » (mais je connais Ă©normĂ©ment de tenant des « sous races » du rĂšgne animal, ayant plus dans leurs comportements le mĂ©rite du vocable de ce titre), qui s’est mis quelques chose en tĂȘte, puisse ĂȘtre aussi mĂ©diatisĂ© ? Et dans nos citĂ©s ? Le quatriĂšme pouvoir relaye-t-il ce que perpĂ©tuait, ce que Dominique Vennere dĂ©fendait aussi ardemment ? Combien d’actes Homophobes, ou racistes gratuit sont dus Ă  ce qu’il a mis, lui et ses amis, dans la tĂȘte de dĂ©cĂ©rĂ©brĂ©s parfois au nom d’un dieu me prothĂšse ? Il y en a pourtant des « mises Ă  mort », si c’est le sang qui les intĂ©ressent pour faire vendre Ă  cette presse people. Si c’est le suicide, qui poussent les familles Ă  d’autres Drames (on va pas en faire une cathĂ©drale
), qui les fait vibrionner, oĂč sont ces mĂ©dias et ces « charitĂ©s chrĂ©tiennes », ces familles en mal de poussettes et de rosaires, un peu Lourde et qui rejettent Fatima (je sais c’est au Portugal !) ? OĂč sont « les militants des causes justes » ? endoctrinĂ©s par le dogmatisme d’une putain romaine (le mot est d’un ecclĂ©siastique pas de moi 
dĂ©solĂ©), fondant ses rĂšgles sur le seul apĂŽtre homophobe (et homosexuel refoulĂ© d’ailleurs), ayant Ă©radiquĂ© l’église de JĂ©rusalem (disciple de St Jacques, pour les canonniers qui tirent Ă  boulets rouge, les premiers « christiques ») et qui, selon ses « Ă©crits » (je n’entre pas en polĂ©mique sur leur vĂ©racitĂ©, ce n’est pas le propos), n’a jamais connu le fondateur de l’entreprise dont il est le ZĂ©lateur (tiens, au fait, un ZĂ©lote est un sectateur juif qui a mal fini
 et un peu d’ailleurs l’initiateur Ă  contrario de la loi de 1905 ! N’est pas Ă  confondre avec Ilote qui est un esclave, pour ceux qui suivent et croient ĂȘtre des Pilotes au pis ne sont qu’ilotes
).

OĂč sont donc ces familles exemplaires et mĂ©ritantes qui dĂ©filent par centaines milliers le dimanche pour manifester contre un loi pour le Mariage Pour Tous qui de toute façon est dĂ©jĂ  votĂ©e et pour laquelle il n’y a plus rien Ă  dire sauf de prendre acte (up ?) ? Les entend-on quand on s’immole par le feu dans les ANPE, et que l’on chasse des « familles » (monoparentales mais aussi recomposĂ©es, ou « « « « NORMALES » » » ») pour faits de fermetures d’emplois ? Ach c’est l’hore, de la bataille, sidĂ©rĂ©e rugit ces familles perdues, dans cette querelle allemande ? Ont-elles compassion (Con passion oui, honte je crois pas), pour les familles en Deuils, de la perte de l’un des leurs, souvent trĂšs jeune, qui sous leurs pressions ou rĂ©pressions, recourent Ă  l’autolyse, pour le seul fait d’ĂȘtre Homo, (quand ils n’ont pas Ă©tĂ© tabassĂ©s (de Charonne, Ă  Charogne ? c’est un nouveau Credo ?))

Ben non, en bon crĂ©tins (aie faute de frappe : il fallait lire : chrĂ©tien) ces familles si loquaces le dimanche pour battre le pavĂ© et Ă©lever bien haut leurs voix contre le mariage pour tous (au nom du lĂ©vitique 20.13) ont un peu de mal Ă  s’exprimer aux cĂŽtĂ© de la CFTC quand ce syndicat les appelle quatre pauvre clampins chrĂ©tiens (dont certains, comme moi, homosexuels et syndiquĂ©s CFTC ! Si ! Si ! Il y en a je vous assure !) Ă  manifester contre les ouvertures dominicales des supermarchĂ©s dans lesquels, malgrĂ© tout, on les retrouve dans celui du coin aprĂšs la messe le Dimanche (jour du seigneur
 
) ou promĂšne le chien ou caresse le chat au lit (revoir aussi LĂ©vitique ; voir Ă©galement l’article publiĂ© ici sur « La Bible et les Homosexuels« )

Petite apartĂ©, pour dĂ©tendre l’atmosphĂšre, devant ma science des Ăąnes qu’est l’orthographe, chat avec un T c’est pour caresser, chas avec un S c’est pour enfiler
on peut ĂȘtre homo et avoir une culture HĂ©tĂ©ro. Hey, c’est qu’on a de l’humour chez les pĂ©dĂ©s ! Ça au moins, c’est pas une lĂ©gende urbaine…

Mais revenons Ă  « nos moutons », je demande oĂč sont les articles thurifĂ©raires et emphatiques, voir expiatoires relatifs Ă  ces « sacrifices suprĂȘmes » , pour une cause voulue, choisie, ou subit ? HonorĂ© un « mort pour la fange » en le faisant « Mort pour la France » ? J’aurai le Bourdon parce que ça c’est passĂ© Ă  Notre Dame ? Pour une rĂ©publique de « Salo », des salauds qui salopent la RĂ©publique (et qui la confondent pour une fille de joie ?). Ce croit-il obligĂ© d’en ĂȘtre parce qu’ils nous fait du Dumas, Ă  vouloir nous conter qu’il dĂ©montre le Christ tĂŽt, dans un monde dantesque qu’il redoute ? S’il voulait faire une dĂ©monstration Ă  la Kipling du « ivre » de la Jungle, maintenant il apprendra peut ĂȘtre le parfum de l’IF.

Soyons sĂ©rieux, (plutĂŽt que de m’indigner, mais en ai-je encore le droit ? Puisque vous ne m’estimez pas la capacitĂ© d’ĂȘtre digne, en tant que reprĂ©sentant d’une sous race Ă  dĂ©truire, (deuxiĂšme credo dĂ©truire les sous-races et les Sourates ? ), j’ai le dos large, pas le dos fin et a force de me faire Flipper, j’ai les boules (c’est normal quand ça sent le sapin), je commencerai Ă  m’inquiĂ©ter, quand des vĂ©ritables « Humanistes », seront obligĂ©s d’en arriver lĂ  Ă  cette extrĂ©mitĂ©, (tiens au fait quoi de neuf dans les mĂ©dia, au Tibet ? Rien Tintin !). Des humains dĂ©shumanisĂ©s s’expriment pourtant tout les jours dans le dĂ©sert (c’est pas leur desserts et ça leur dessert ?) mĂ©diatique.

Dans le pays de Voltaire, prĂȘts Ă  mourir pour quelqu’un qui ne reprĂ©sentait pas ses convictions, je vais pas m’écraser devant l’infĂąme. Pour une fois que j’apprĂ©cierai l’extrĂȘme droiture, ( ok c’est entendu, je ne suis pas dextrogyre, mais je respectes les autres, ni extrolĂ©vogyre, et je crains le sinistrogyre (pas pour la gauche, mais pour le prĂ©sage)), qui interpellent sur une vĂ©ritable dĂ©rive sociĂ©tale et non parce qu’elle est perturbĂ©e que l’humanitĂ© ne soit pas sous la Cagoule (Ă©videmment bien pensante, de l’idĂ©e unique) de l’Opus Dei (par fatalement celle qui « chemine » (voir Camino, pour les curieux), mais dans l’optique «d’Ɠuvre de Dieu » ( et son cortĂšge de crĂ©ationnistes, EugĂ©nistes, et vulgarisateurs du SIDA (sauvagement introduit dans l’anus
) chĂątiment des rĂ©prouvĂ©s 
on va pas en faire une querelle de JĂ©suites non plus, pour ceux qui fustigent sidaĂŻque (tiens ça rime avec HĂ©braĂŻque) et sidĂ©ens))

On va pas en faire une histoire non plus

Un « grand » (non pas un gland, il Ă©tait d’inspiration divine et moi aussi j’aimais bien Divine, alors paix Ă  ses cendres), historien (qu’importe qu’on se rĂ©fĂšre Ă  Decaux pour apprĂ©cier aussi la Latrine), nous a quittĂ© brutalement ! Eh alors ? Les Saint Nicolas (qui nous prennent pour des Quiches, pas forcĂ©ment en Lorraine dont il est le St Patron), du Chardonnet, (rue Bernardin pour ceux qui ont oubliĂ© l’adresse ), qui nous prennent aussi pour des enfants de chƓurs, (mais toutes les prĂ©latures ne sont pas forcĂ©ment des conservateurs de l’ñme des enfants ni pĂ©dophiles
 ok je fait ici un procĂšs d’intention, mais convenons qu’il est plus rapide d’excommunier le curĂ© de MegĂšve (pour ses engagements maçonniques) que le curĂ© d’Uruffe (pour avoir Ă©ventrĂ© sa maĂźtresse qu’il avait engrossĂ©), ou celui qui extrapole la parole de St Mathieu en laissant venir Ă  lui les petits enfants pour leur proposer son « gros » sucre d’orge
), devraient pour une fois rĂ©flĂ©chir, (je sais je proteste, Ă  quoi bon Luther, inutilement, c’est interdit par le Dogme de commenter l’infaillibilitĂ© et les Ecritures, on ne se rĂ©forme pas ), et dirigĂ©s leur pensĂ©e (oui c’est au singulier !) sur le sens de l’Histoire et oĂč aboutissent les civilisations obscurantistes et monomaniaques. Pour un anti-communiste, sa doctrine ressemble diablement au mot de LĂ©nine qui disait « l’avenir appartient Ă  celui qui dĂ©tient le passĂ© », mais pour un « humaniste » avoir des utopies, c’est ne pas manquer du Moore (Thomas
 Quoi ? C’est pas lui qui a Ă©crit « Uthopia » ?)

A force d’épuration « Ă©thniques », ne nous Ă©tonnons pas qu’un jour 8 Ă  10 % (et je compte pas les sympathisants, ni les modĂ©rĂ©s ou les lĂąches) de la population s’insurgent. S’il y a du Perefitte, (litt/ Pierre fichĂ©e, bonjour Edwige nĂ©e en 1946, qu’on annonce Ă  tort sur l’Ardoise, la mort en 2001), ne confrontons pas Roger et Alain au risque que « les amitiĂ©s particuliĂšres » donnent dans « quand la Chine s’éveille » , « et si tout les « chinois » se mettaient Ă  vouloir frapper du pied en mĂȘme temps, l’occident tremblerait
 », ainsi te croyant ministre des cultes tu t’arroges ministre de l’intĂ©rieur ? Dans un instar gaullien ? Que la race des Seigneurs (sans pour sang avoir le goĂ»t
) ne te serait pas tienne ? Allons, tu crois encore Ă  ton troisiĂšme credo : le bon Aryen Ă©radique le bon Ă  rien (dans la procrĂ©ation sans doute)? (mais prĂȘt Ă  tout), tu es tenant du :

  • Travail (t’es oĂč ? je me rĂ©pĂšte dans les conflits sociaux),
  • Famille (t’es oĂč ? quand les banques saisissent les maisons et que nos enfants si chĂšrement issus de tes valeurs voient leurs mĂšres battues, leurs parents se dĂ©chirer pour trois chaises, leur pĂšre absent pour cause de travail ou de libertinage, et Ă©chouent Ă  l’école ou sur le marchĂ© du travail (ou parfois dans le lit du curĂ©)) ?
  • Patrie, (toi qui tient tant Ă  placer tes « Ă©conomies de bon pĂšre de famille » dans des multinationales pour avoir encore plus de profits, qui rejette l’Europe sociale, mais approuve l’Europe Ă©conomique qui permet de dĂ©localiser en Pologne ou en Roumanie, qui applaudit des deux mains quand on dĂ©mantĂšle au nom de cette mĂȘme rentabilitĂ© pour fonds de pensions amĂ©ricains ou hollandais, les fleurons de l’industrie française).

Permets-moi de sourire quand je te vois mépriser :

  • La LibertĂ© (de penser autrement, d’agir autrement, sais-tu que la loi rĂ©publicaine de 1905 (approuvĂ©e par tous les courants religieux de l’époque aux cĂŽtĂ©s des citoyens laĂŻques te permettant ainsi de ne pas dĂ©bourser un rond pour la rĂ©paration de ton lieu de culte) te protĂ©gĂ© d’exercer en toute libertĂ© ta foi ? Que c’est le Concordat qui t’a privĂ© de ton Ă©mancipation face au Vatican ? Et que celle de 1901 te permets de te faire rembourser, par TOUS les contribuables (y compris par les homosexuels que tu mĂ©prises) 66% de tes « DONS » Ă  ton culte (hum un don remboursable t’appelle ça de la gĂ©nĂ©rositĂ© ????? Et si moi, je t’envoyais un coup de pied au culte
),
  • L’ÉgalitĂ© (moi d’abord, les autres en suites ? ÉgalitĂ© en Droit (pas de sous citoyens), ÉgalitĂ© en Devoir (ne l’oublie-tu pas, quand tu rĂȘves de paradis fiscaux en regardant tes chĂšres tĂȘtes blondes allez Ă  l’école (ah non, c’est vrai, tu les envoie en Ă©cole confessionnelles non conventionnĂ©es bien sur, (n’oublie pas de le dĂ©duire aussi dans les dons aux Ɠuvres
), ou de penser Ă  tes allocations familiales que ces « salauds de PD » cĂ©libataires n’auront pas (je te rassure : Si ! Si !! (Face Ă  mon destin) Je payes pour Ă©lever tes chiares). ÉgalitĂ© tout simplement de vivre en libertĂ© sans une opprobre constante.
  • Et je ne te parle pas de la FraternitĂ©. Il est vrai que tu restes mon frĂšre dans l’humanitĂ©. Par le principe, cependant, tu ne seras jamais mon ami, en regard de l’adage qui Ă©nonce que sa famille (et la vision de la tienne encore plus) on la subit, ses amis on les choisit.

Toi le grand thĂ©ologien ! Qui n’a sĂ»rement pas lu la bible ni le nouveau testament, t’as raison ! L’amour du prochain, dit par un hippie qui disparaĂźt entre 12 et 30 ans (on ne sait pas ce qu’il a fait aprĂšs sa naissance mis Ă  part tuer les oiseaux ni ce qu’il a fait entre ses douze ans et ses 30 ans ! A propos, Il Ă©tait oĂč ce sauveur ? Il faisait quoi ? Avec qui ? Quelqu’un sait ??). Ca fait pas sĂ©rieux. T’as encore moins lu le Coran qui donne tant de pouvoir aux femmes et prĂŽne la tolĂ©rance. Si ! Si ! J’en ai un Ă  la maison. Tu viens prendre une biĂšre ? On le lira ensemble ma poule et tu conviendras, aprĂšs sa lecture, que tu t’es fourrĂ© le doigt dans l’Ɠil (je dis ça aussi Ă  l’adresse des extrĂ©miste musulmans
Mais aprĂšs tout, on va pas demander Ă  discourir sur le contre-nature Ă  des mecs (pas des Mecques pas d’amalgame) qui se glorifient de fondateurs issue de filles de 16 ans (Marie n’avait que 16 quand sa virginitĂ© s’est volatilisĂ©e par l’opĂ©ration sur Grand Saint Esprit en se prenant, comme on dit Ă  Lyon, un bon gros JĂ©sus mais 
 oups
 on s’égare là
), qui laissent des gosses de 12 ans traĂźner dans les rues, et Ă©pouse en troisiĂšme noce des gamines de 4 ou 6 ans (Pour rappel : Mahomet a Ă©pousĂ© AĂŻcha alors qu’elle n’avait que 

. 6 ans au mieux !!!) .PTdR : A l’Ă©poque qui aurait Ă©tĂ© taxĂ© de pĂ©dophilie ??? Tu t’es posĂ© la question ou tu prĂ©fĂ©rais dormir au catĂ©chisme ?

T’a raison la famille c’est sacrĂ© ! Et ne croit pas pour autant que dans le lot, les assassins (pas toujours d’enfant et pas toujours homo d’ailleurs parce qu’il prĂ©fĂšre Sephora) soit en odeur de saintetĂ©. Notons au passage qu’elle aussi avait pas beaucoup de kilomĂštre au compteur . Puisque le langage de la chaire t’es plus familier, rĂ©flĂ©chit Ă  la diffĂ©rence entre un Paulien (et son Ă©glise) et un Johannique (sectateur de Jean). Cool : pendant que tu rĂ©flĂ©chis dans ton temple intĂ©rieur, au moins, tu me feras pas chier dans les manif contre la Mariage pour tous et je pourrai me dĂ©lecter du silence des agneaux (Dei). Ça me prouvera que : 1- tu es lecteur (Lecter ?) et 2- mĂȘme les culs de jatte ont des corps au pieds si tu fais une migraine. Quand Ă  moi, ça me fera un peu de vacances avec ce silence de l’Amer (Vercors).

Toi qui t’intĂ©resse tant Ă  des filiations si pures, as-tu oubliĂ© que selon la GenĂšse, nous sommes issus d’un inceste (Bonjour l’atavisme et la consanguinitĂ©) ? Si t’es chipoteur ou Lilith, si tu me bottes en touche pour me dire que CaĂŻn a trouvĂ© femme dans une tribu Ă  l’est d’Eden :

  • soit c’était sa sƓur (A propos, que foutait-elle Ă  l’Est de de l’Eden ? A part cherchez James qui ne naĂźtrait que quelques 4000 ans plus tard, je ne vois pas trop ce qu’elle fichait lĂ  ! Tu m’expliqueras bien sĂ»r, toi qui a la Science Infuse (et moi l’AthĂ©e (le thĂ© HoollĂ©Ă©Ă© !)) avec tes Livres SacrĂ©s dans les mains)

  • soit les deux autres (Adam et Ève ! Prends des notes quand je parle) n’étaient pas les premiers. Dans les deux cas ya un hiatus dans le texte
Bon allez je te l’accorde pour un hiatus on pas en faire un fondement Ă  mettre dans les annales, alors occupe toi de ton cul et laisse le mien tranquille)

Bref messieurs, les encenseurs, ascenseurs (pour l’échafaud ?), et autres censeurs qui rĂ©sument l’homosexualitĂ© qu’à son rapport sexuel, comme si on dĂ©finissait une civilisation par l’usage et la forme de ses latrines, Ă  tout ces empĂȘcheurs de s’aimer « en rond » (le rata prend du ton pour ceux qui voient oĂč je veux en venir), un jour l’échine que vous maltraiter se rebelle. Avant de me faire visiter la Pologne en wagon plombĂ© (si pour une fois le SNCF mets Ă  disposition un train qui part Ă  l’heure et ne sera pas en panne avec un personnel de bord qui s’est pas rĂ©veillĂ©, ou en grĂšve), vous, qui m’entendez « unter-medchen » faute de pouvoir m’étendre (pour le compte ou pour le conte que je viens de jouer et regrettant que l’homosexualitĂ© dans la sociĂ©tĂ©, soit sortie de la nuit et du brouillard, (nacht und nebel
pour les puristes) et ne se fasse plus assez discrĂšte pour accroire comme le modĂšle de rĂ©fĂ©rence), laissez moi vous dire (relisez vos classiques) que le « Pater familia » modĂ©lisĂ© romain dont vous ĂȘtes si fier, Ă©tait, s’il Ă©tait viril, homosexuel actif !!!! Si les « folles » se mettaient Ă  taper ensemble sur la table, ton occident auquel tu tiens tant risquerait bien de vaciller. C’est de ça que tu as peur ? Un conseil, fous-nous la paix : tant qu’on dors ton occident ne risque rien ! Si tu continue de nous empĂȘcher de dormir comme tu le fais si bien ces derniers temps, ne t’étonne pas si on se met tous Ă  taper du pied, comprendo ? Si d’action, tu en ris, tu risques d’en avoir le jour oĂč, moi aussi, je te prĂ©senterais la facture. Mais demander Ă  quelqu’un qui prĂ©fĂšre la TĂ©lĂ©-thon au Sid-action de comprendre le tiers du quart de mes propos qui n’ont pour but que de remettre l’HUMANISME au cƓur du dĂ©bat semble ĂȘtre pour moi comme pour beaucoup de ChrĂ©tiens et Musulmans (rendons-leur hommage) qui n’adhĂšrent pas Ă  tes idĂ©es, un combat, non Ă  l’image de ta bassesse ou d’un certain Don qui choque, contre des moulins Ă  flatulences.

Au fait, t’as entendu l’adage : « l’état chez lui et l’ Eglise chez elle » alors excuse moi si je t’interpelle quand tu te mĂȘles de savoir qui met l’habit occulte .

Bon vous l’avez compris, je ne suis pas Vennere, juste un peu agacĂ© mais que personne ne s’inquiĂšte, comme tout bon homosexuel, je vais me recoucher pour m’endormir jusqu’au prochain son de cloche fĂȘlĂ©e des rĂ©veils extrĂȘmes. Gut nacht, « Gott mit uns », avec vous sĂ»rement !

Autres liens : Le courrier International/Le Monde