Quoi ? Mais absolument pas ! Mon mari n’est pas pédé !!

Moi pédé ? Où t’as vu ça ? J’aime les nanas et si je me tape un mec de temps en temps (voir souvent même) c’est parce que (rayer la ou les mentions inutiles) : – C’est plus facile et rapide avec des mecs – Les filles sont dures à baiser, elles sont trop exigeantes  – Je suis bi en fait j’aime les deux –  Les filles sont plus rares sur les sites de rencontres y a plus de mecs c’est sûr – On se prend pas la tête avec les mecs, pas besoin de draguer des jours pour les baiser – Je suis bi mais j’aime beaucoup plus les nanas que les mecs même si je baise qu’avec es mecs ou en tout cas plus souvent avec eux. Bon admettons. Après tout chacun fait ce qu’il veut de sa vie et jamais GAY GRAFFITI ne jugera qui que ce soit en la matière. N’empêche que … Vite fait hein ? Je suis garé en double file et ma femme m’attend à la maison. C’est toujours ainsi avec les mecs mariés ou en couple. On se doit d’être dispo quand ils le sont. Bah oui les pauvres chéris, ce n’est pas de leur faute…

Le contrat Universel : Au-delà du « mariage gay » de Lionel Labosse

Dès le début de ma lecture je retrouve bien là Lionel et sa provoc qu’il utilise comme une arme redoutable hissée au niveau d’un Art qui n’a d’autres buts que de nous rappeler que nous possédons tous un cerveau trop souvent amorphe sous l’effet de l’endorphine distillée par les grands médias tenus par une certaine mafia bien décidée à nous manipuler afin de servir leurs intérêts avant tout (ouf ! respirez et continuez si vous en avez vraiment le courage LOL !). La plume de Lionel reste acerbe, aiguisée comme une dague philosophique, pour égratigner tous ceux et celles qui adoptent le mode de pensée politiquement correct afin de leur rappeler que tout n’est ni blanc, ni noir, ni même nuancé de gris conventionnel et propret.  Lionel Labosse aborde tous les sujets de société pour remettre les idées prédigérées depuis trop longtemps sur le devant de la scène de la réflexion afin de remettre en cause nos institutions. Quand on lit Le contrat Universel : Au-delà du « mariage gay » le lecteur se prend des claques. Oui mais pas n’importe lesquelles. A l’instar du secouriste qui frappe la victime qui tombe dans les pommes afin de le ramener dans…