• Aimer …

    Aimer … Pourquoi ce mot est-il toujours accompagné de souffrance ? Aimer quand on a dépassé la cinquantaine c’est se fourrer dans de sales draps. Pourquoi, à plus de cinquante ans, ce sentiment est-il capable du meilleur comme du pire ? Il ne suffit pas d’aimer quelqu’un pour être aux anges. Aimer, c’est s’ouvrir aux coups bas de la vie. Aimer, c’est s’exposer aux pires blessures. Aimer, c’est choisir de voir son âme, son cœur et sa vie mourir un peu. On ne choisit pas d’aimer quelqu’un, pas plus qu’on ne choisit pas de ne plus l’aimer. Ça vous tombe dessus sans que vous n’y prêtiez attention. L’amour ne sert…

  • A quoi ça sert d’aimer ?

     « Le monde pédé est dur et sans pitié ». Combien de fois ai-je entendu cette phrase en faisant allusions aux amours gay. Moi qui vient du monde hétéro pour passer du côté obscure de la force je me demande si ceux qui prononcent cette phrase ont déjà regardé bien en face, le monde dans lequel ils évoluent. Hétéro ? Gay ? Le monde est dur et impitoyable pour tout le monde. Les gens sont de moins en moins prêts à s’engager et à s’investir dans une histoire durable et construite même si tout le monde aspire à se caser et à vivre le Grand Amour qui leur assurera leur confort affectif…