Madame H – Les deux spectacles

Que dire de Madame H, présidente et seule membre de l’association « Homosexualité et Bourgeoisie » ? Cetteperturbatrice imperturbablesillonne la galaxie de cocktails mondains en conférence-kermesses et s’attaque à la mémoire transpédégouine.. Les préjugés comme les tabous n’ont plus leur place dans notre société et ça Madame H l’a bien compris. Bravant le ‘politiquement correct’, elle nous offre un spectacle des plus divertissants. Nous relatant de A à Z la saga historique des transpédégouines, la présidente d’homosexualité et bourgeoisie nous livre quelques vérités qui valent le détour. Un péplum hétérofriendly à ne manquer sous aucun prétexte !

Telle l’amazone de tous les « marais » de la terre, elle tente désespérément de réconcilier les invertis et les sapphistes avec les valeurs bourgeoises, le bon goût, le savoir-vivre et 2000 ans de raffinement pédérastique. Je me lasse pas de l’humour de Madame H, un des plus grands comiques, méconnu du grand public… Indispensable pour rire intelligemment: c’est drôle, piquant, parfois grinçant, émouvant aussi… bref, un régal ! Acide ou fragile, politique et poétique, Madame H. continue sa croisade iconoclaste, son oeuvre de dévastation des préjugés et tabous, pour le plus grand plaisir de son public. Tous genres confondus.

Madame H, ce personnage outrancier qui semble sorti d’une pièce de Copi, sait faire jaillir les éclats de rire d’une situation de malaise. Affublée de chapeaux désuets, cachée derrière de larges lunettes aux verres fumés, elle organise des « conférences-kermesses » où elle fait hurler de rire un public sans cesse croissant.  Madame H a triomphé plusieurs mois au « Point-Virgule » à Paris, et a donné quelques représentations en province (Reims, …) en adaptant son spectacle qui s’intitule « Madame H chez les provinciaux ».

Lors de ses fameuses « conférences-kermesses« , Madame H. défend son point de vue sur ses thèmes de prédilection : les homosexuels pauvres, le chic lesbien, la schizophrénie chez les bisexuel-les, les bonnes manières dans les backrooms… Jamais avare de conseils, elle répond à toutes les questions qui vous taraudent : Adopter : oui mais quoi ? Homosexualité ou hétérosexualité : que choisir ?…Par moment, elle se fait plaisir en interprétant quelques délicieuses chansons.

Avec la « Saga des transpédégouines » Madame H., l’«Amazone des marais», s’attaque à l’un des plus grands tabous : la véritable place des transpédégouines dans l’Histoire. Elle traverse les époques et tourne les pages occultées de la grande saga des transpédégouines. De la recette du bébé d’Amazone à la petite cuillère au petit pédé de Buchenwald, en passant par les bûchers de l’Inquisition, du «Banquet» de Platon à la prise de la Bastille, elle s’adonne à une grande vague d’outings historiques, tout au long d’un péplum «hétéro friendly» qu’elle veut tout à la fois pédagogique et thérapeutique. Politique et poétique, Madame H. continue sa croisade inconoclaste et son oeuvre de dévastation des préjugés et tabous

Pour s’en convaincre il suffit de visionner ce DvD contenant deux heures de spectacles-rebrousse-poils et désopilant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.