LINCEUL DE POURPRE DE MARCEL JOUHANDEAU, LA TRINITÉ JOUHANDEAU – RODE – COQUET

mansuy_linceul_pourprede Mansuy Didier aux Editions Orizons distribué par les éditions L’Hamatthan

Deux ouvrages phares de Marcel Jouhandeau, L’École des Garçons et Du Pur Amour, renferment un secret. Didier Mansuy le révèle dans le présent volume par cette exégèse tirée de l’importante correspondance inédite du trio Jouhandeau, Rode et Robert. Si vous pensiez tout connaître de Marcel, vous découvrirez un personnage complexe aux facettes inexplorées. Au-delà de cette nouvelle mise en perspective de l’écrivain, ce livre surprenant rétablit des vérités mais vous fera sans doute partager ses réflexions sur les relations entre hommes, leur vanité et leur grandeur. C’est une plongée dans un univers intime de relations amoureuses libres bien avant la révolution sexuelle des années 70, et un parcours haut en couleurs dans l’univers littéraire jouhandélo-rodélienau cœur des années 50.

L’auteur, Didier Mansuy , aurait pu traiter l’importante correspondance inédite du trio Jouhandeau, Rode et Robert de façon chronologique (ce qui paraît logique pour pas mal de lecteurs) mais Didier (joins par téléphone) me dit lui avoir préféré un classement par thèmes, plus propre à la compréhension de certaines démarches, de certaines circonstances, de certains avènements. Quoiqu’il en soit, cet important travail « LINCEUL DE POURPRE DE MARCEL JOUHANDEAU, LA TRINITÉ JOUHANDEAU – RODE – COQUET » fera date dans les ouvrages consacrés à Jouhandeau pour au moins deux raisons. La première : Didier Mansuy (www.didiermansuy.com) met les pieds dans le plat et appelle les choses par leur nom (enfin ! Que d’hypocrisie chez d’autres biographes !) et la seconde : la force et la profusion de documentation qui apportent son flot d’informations indispensables à la compréhension du (des) sujet(s) abordés. On n’en attendait pas moins d’un auteur engagé et ayant déjà fait preuve de cet engagement avec : « Biographie d’une Douleur » qui a été son deuxième roman, paru en mai 2007. « La Tentation D’Ibiza » fut son premier roman, paru en 2004. Un recueil de poèmes « Pas comme je l’imaginais », paru en 2001 et « D’autres nouvelles » ont également été publiées dans des revues. Il a de plus réalisé, dans un disque CD, l’interview d’Henri Rode : elle porte sur les anecdotes de rencontres d’Henri Rode avec Jean Cocteau.

Didier Mansuy publie ici un travail considérable mais Ô combien indispensable à tous les « fans » de Jouhandeau… A se procurer d’urgence chez l’Harmattan ou aux éditions Orizons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.