LES DUPONT – CINETEEK REXX

photodupontPrésents avant, pendant et après la french touch, les Dupont sont un duo électro créé par Didier Blasco et Louis-Frédéric Apostoly aux Beaux-Arts de Nice.

Ils rejoignent en 1995 l’équipe Omnisonus/Polygram et des artistes Dj tels Dax Riders, Pacman, Roussia, Djul’z et Armand. Les Dupont sont alors remarqués pour leur production discographique saluée par la critique (Magic, Coda, Keyboards, Only for Djs…) et leurs prestations scéniques (le Rex, SIR. CUS Cybernaut, Festival de Wattrelos). Ils font paraître leur LP Miracle (1996), premier album d’intelligent techno à la française, qui décline une techno minérale entre ambient, house et atmosphères frisant avec le cinematic jazz, un easy listening abyssal, voire une forme de breakbeat trance.

Durant ces « années major » chez Polygram, les Dupont alternent productions house et ambient. Influencés par des groupes comme Coil, SPK, Throbbing Gristle, ils enregistrent également plusieurs compositions hardcore. Présents sur les compilations Hardcore Fever Vol. I & II (Polygram), Techno Trash Car (Polygram), Hardcore Cybermix (Fairplay), Harcore Extreme Mission (Polygram), les Dupont réalisent en collaboration avec Lisa N’Elias et Manu le Malin le maxi Hardcore Fever EP-Extreme Vinyl (Polygram). Entre-temps, leur single Cinetik Rex (E-Child) devient une référence auprès des Dj hardcore qui demandent régulièrement une réédition (à venir chez Apocalypse Records).

En 2002 Les Dupont créent leur propre label, Lysis, et sortent leur second opus, Renaissance, un hommage aux années Palace, à la house music qui a déferlé dans le monde et à la new-beat. Créatifs et innovant, ils rendent ses heures de gloire à la house mélodique, à la poésie, grâce des inserts de Jean Cocteau ou de Verlaine, et à un certain sens philosophique. Loin des clichés de la French Touch, l’auditeur se promène, comme dans Miracle, entre house, ambient et easy listening ludique.
Après un concert remarqué à la Technoparade, Les Dupont font paraître en 2004 le single electroclash I Feel. Avec un clip en rotation sur M6Music et MCM, I Feel atteint la troisième place du Fréquence Spé.

LES DUPONT AUJOURD’HUI… A partir de 2005, changement de tonalité. Loins des horizons lumineux et insouciants de la house, Les Dupont reviennent à leur inspiration industrielle. A la fois tentatives de sortir l’auditeur de sa passivité consumériste, expressions de la violence que la société imprime sur la jeunesse et l’ensemble des acteurs de la culture, leurs albums investissent le territoire de l’Intelligent hardcore français, alliant musique industrielle et poésie (en distribution chez Apocalypse).

cineteek_rexx« Deux-cent mille morts. Quatre-vingt mille blessés. En neuf secondes. Ces chiffres sont officiels. Ça recommencera. Il y aura dix mille degrés sur la terre. Dix mille soleils, dira-t-on. L’asphalte brûlera. Une ville entière sera soulevée de terre et retombera en cendres… » M. Duras, Hiroshima mon amour.
web design no-reality.org

Interrogés sur leurs influences voici quelques-une des sources d’inspiration des Dupont, pas forcément évidentes : les 4 premiers titres sont hardcore, la suite est dark/ambient, avec des morceaux enregistres live dans un abattoir (5, 10, 11), un titre (7) avec la voix de Severn Cullis-Suzuki, de l’environnement children organisation, une fillette de 12 ans qui va à l’onu avertir les leaders de la planète des catastrophes climatiques, des relectures des harmonies inversibles de Wagner et Prokofiev (8 et 9), la voix de Gilles Deleuze sur 9, une version d’Hiroshima enregistrée live à Nice avec un saxophoniste de jazz, Giuseppe Fabris (12) ; Rien que du bon pour qui cherche autre chose que ce qui est proposé sur les Network Parisiens !

En écoutant X-PERIENCE FACTORY chaque lundi sur THEME RADIO (90.3 fm) de 21h à minuit,

retrouvez d’excellents extraits de la dernière compilation des Dupont : « CINETEEK REXX ».

L.P. télécharegable sur virginmega.fr, emusic.com, music4help.com, itunes

Le site officel des Dupont

Les dupont sur MYSPACE

One Reply to “LES DUPONT – CINETEEK REXX”

  1. Ca fait du bien entre les oreilles. Les paroles de Deleuze, les références jazz et les harmonies de Wagner et Prokofiev n’empêchent pas une musique péchue comme on l’aime. Merci les Dupont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.