Le temps passe et … la mort vient ……

24 août 2018

J’ai souvent entendu de la part de seniors ce genre de propos que j’ai volontairement ajouté, les uns aux autres » pour faire une sorte de synthèse non exhaustive de leurs ressentis : « C’est drôle comme parfois j’ai l’impression d’être une coquille vide… L’impression de ne plus servir à rien ni à personne. Avoir 60 ans c’est comme si on n’existait plus. On est transparent, on n’intéresse plus personne. Pourtant, on est encore vigoureux. Physiquement on n’est pas pourri, on se maintient en forme. Moralement on est encore curieux du monde qui nous entoure. On est encore au fait de ce qui se fait musicalement. On voit des bons films et on se plait à regarder au ciné des block buster. On créée dans le domaine des arts graphiques. On a encore là niack. Oui on est encore dans le coup mais …. sexuellement c’est le désert. A 60 ans on n’intéresse plus personne. Quand on va dans un sauna ou un lieu de drague, on est transparent. Personne ne nous voit. On ne nous calcule même plus et si soi-même on s’intéresse à quelqu’un on est repoussé sans ménagement. Sur les sites et autre tchatche de drague on se voit souvent rejetés avec parfois des insultes blessantes.. »

Pour info : L’homosexualité (dépénalisée en France depuis 1981) a été rayée des maladies mentales par l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) en 1993. et depuis 2001 des lois sont en vigueur pour combattre les discrimination dont  l’homophobie il s’agit des articles du Code Pénal : Article 225-1 et Article 225-2

Le temps passe et la mort vient pour tout le monde, certains feraient bien de s’en souvenir …

Les gens de mon age cherchent des plus jeunes. Les jeunes, dans leur grande majorité, sont autant de DIVAS qui n’hésitent pas à nous jeter avec le plus grand des mépris mépris quand ils ne nous taxent pas 50€ pour nous gratifier d’une aumône..  Et on devrait s’estimer heureux d’avoir leurs faveurs, quelque soit le prix qu’on acquitte pour 10 minutes de soit disant plaisir. Il arrive que notre compagnon soit plus jeune de 20 ans. Dans ce cas, il a toutes les faveurs des hommes et nous on passe la nuit seul à l’attendre comme un idiot qu’on est…simplement parce qu’on l’aime et qu’on veut lui faire plaisir. Résultat des courses, quand il s’amuse, nous on passe nos soirées , seuls, dans un grand lit vide en attendant son retour… A force de prendre des claques on finit par ne plus avoir envie de sexe et notre libido fini par s’éteindre de peur de se prendre encore et encore des rateaux…

Alors on se remet en question : que se passe-t-il ? Pourquoi sommes-nous rejetés de la sorte ? Pourquoi l’envie de se battre n’y est plus ? C’est quoi notre avenir ? On se prends à regretter d’avoir été trop sage quand on avait encore la possibilité de nous amuser, quand on était encore « appétissants ».. On se dit qu’on est OUT ! Qu’on ne vaut plus rien sur le marché de la drague. Qu’il est venu le temps pour nous de remballer les gaules, sans bruit,  et aller se cacher dans un trou sans faire de vague parce que de toute façon, même si on en faisait, on nous ferait comprendre qu’on n’a plus notre place ici et que c’est déjà bien si on nous tolère, nous les vieux…

Nous les vieux… Pour beaucoup, à 60 ans on porte des couches, on pue la pisse et on radote… faut qu’on se taise. Ne plus parler. Ne rien dire. Ne pas déranger… Ne rien revendiquer. Rester chez soi et ne plus se montrer. Les vieux c’est moche. Ça n’a aucun intérêt. 

Alors oui, je vais seul me coucher et attendre… attendre quoi ? Bah rien puisque qu’il n’y a plus rien à attendre des autres …

Le temps passe et … la mort vient ……

2 commentaires

  • JG 28 décembre 2018 à17 h 25 min

    Bonjour Philippe
    Te dire que je n’ai pas été touché par ton post serait mentir bien sûr. Ta sincérité sur ton attirance pour les hommes beaucoup plus âgés que toi ne fait aucun doute. Tout va bien lorsqu’il ne s’agit que de plan (même suivis) et là je te rejoins. Cependant ce que vous semblez « oublier » c’est que lorsqu’il s’agit de construire quelque chose (une vie commune par exemple) c’est que le compagnon vieillit aussi en même temps que toi. Quand vous vous rencontrez (l’un a 30 ans, l’autre 50 ans), lorsque le temps passe en ajoutant vingt ans de plus, le premier a 50 ans le second a 70 ans…. là les problèmes arrivent. Le compagnon de 70 ans devient moins attrayant, il perd de son attractivité, il est … Moins sexy… et il a beaucoup moins de besoins sexuels… Du coup celui qui n’a que 50 ans finit par aller voir ailleurs, laissant son compagnon seul durant de longues soirées, voir des week-end entiers. Rien ne sert de nier cette évidence. C’est ainsi. Je connais beaucoup de couples dont l’écart d’age est très important qui vivent ce genre de relation dégradées. Mais vois-tu, c’est quand on est vieux qu’on a le plus besoin de son compagnon qui, lui, n’est plus trop disponible pour le senior. Le plus jeune a besoin de plaire. Il a des besoins sexuels qu’il lui faut satisfaire. Le senior se sent délaissé, oublié, négligé, pire il sait qu’il n’est plus désirable (voir rejeté)… Ce dernier alors entre dans une sorte de résignation quand il ne verse pas dans une dépression qu’il tente de cacher à son compagnon plus jeune simplement par amour … La situation devient alors dramatique pour le senior… Moi-même je suis marié à un homme de 34 ans, j’ai 62 ans. Je commence à vivre cette situation. Bien sûr mon homme tente de freiner ses ardeurs mais je sais que dans un avenir proche je vivrai ce que je viens de te décrire. Je le savais quand je me suis marié avec lui. Nous en avions parlé avant le mariage. Nous avions accepté les règles sachant que le prix à payer serait très lourd pour moi. Pour lui aussi qui est bien conscient que chaque fois qu’il part auprès d’un autre il me fait passer une soirée horrible… Mais que faire ? Quelle solution avons nous ? Je n’en vois aucune malheureusement et il ne me reste qu’à payer le prix de cette relation qui, jusqu’ici m’a apporté tant de GRANDS bonheurs. Tu sais, c’est peut-être cher payer mais cela vaut mieux qu’une vie morne, sans saveur, sans couleurs…. Ceci pour dire que oui tu as peut-être raison. Nous avions peut-être raison mais comme chaque médaille possède son revers, il faut accepter l’existence de cette dernière. L’oublier serait une grave erreur… Puis, quand on a accepté tout ça, reste à assumer ses choix pas vrai ?

  • Philippe 28 décembre 2018 à9 h 50 min

    Bonjour, j’ai toujours été attiré par des hommes plus vieux, et pour moi un beau soixantenaire aux cheuveux poivre et sel et bien plus excitant qu’un jeune minet qui manie la queue mais ignore tout des carresses, l’expérience, rien ne remplace l’expérience et la sagesse.

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.