Le mensonge universel

mensonge_universelPierre Jovanovic aux editions : Le jardin des livres

Résumé du livre Le plus grand mensonge de l’histoire des religions serait le Livre de la Genèse, dans lequel il est écrit qu’Eve est née d’une côte d’Adam, et qu’à cause de la pomme mangée dans le jardin d’Eden, elle a conduit l’humanité à sa perte. Pourtant, une tablette sumérienne (antérieure de 1.500 ans à l’invention de l’écriture hébraïque) prouve que le rédacteur du Livre de la Genèse a plagié le texte et l’a modifié pour exclusivement se venger des femmes. Conséquence de ce plagiat soi-disant dicté par Dieu à Moïse, et universellement répandu par les Hébreux, par Saint Paul et par Saint Augustin : les prêtres, les rabbins et les imams ont avili, culpabilisé et manipulé hommes et femmes en brandissant le ‘péché originel’ accusateur qui, finalement, ne serait. ‘Le Mensonge universel’ comprend l’analyse du texte sumérien, son historique, l’adaptation littéraire, la table des correspondances, et la traduction de la tablette originale. « Le texte sumérien qui a servi à composer le jardin d’Éden et comment il a été modifié par l’auteur de la Bible pour nous culpabiliser. » Le plus grand mensonge de l’histoire des religions est celui du Livre de la Genèse dans lequel il est écrit qu’Ève est née d’une côte d’Adam, et qu’à cause de la pomme mangée dans le jardin d’Eden, elle a conduit l’Humanité à sa perte. Pourtant, une tablette sumérienne (antérieure de 1500 ans à l’invention de l’écriture hébraïque) prouve que le rédacteur du Livre de la Genèse a plagié le texte et l’a modifié pour exclusivement se venger des femmes.

– Le « serpent » était en réalité un conseiller qui a encouragé un dieu à séduire des jeunes déesses.
– Ce dieu s’était empoisonné dans un jardin en mangeant des plantes.
– Il a été maudit par une déesse. Et bien sûr :
– De la côte de ce dieu est née… une autre déesse.

Conséquence de ce plagiat soi-disant dicté par Dieu à Moïse, et universellement répandu par les Hébreux, par saint Paul et par saint Augustin : les prêtres, les rabbins et les imams ont avili, culpabilisé et manipulé hommes et femmes en brandissant le « péché originel » accusateur qui, finalement, n’est qu’un pur mensonge. Le « Mensonge Universel » comprend l’analyse du texte sumérien, son historique, l’adaptation littéraire, la table des correspondances, et bien sûr la traduction de la tablette originale, réalisée par un grand spécialiste, le Pr. Attinger, assyriologue de l’Université de Berne.

L’auteur : Pierre Jovanovic – Journaliste et écrivain français – Né en 1960