Le Marteau des Sorcières

marteau_sorcieres de Henri Institoris et Jacques Sprenger

Aux éditions Jérôme Million (diffusion Harmonia Mundi). 538 pages

Pour essayer de comprendre tout un pan de notre histoire, voici un livre longtemps introuvable parce que réservé aux seuls inquisiteurs de l’Eglise. En effet le Malleus Maleficarum (plus connu sous le nom de Marteau des Sorcières) a été longtemps le bréviaire des chasseurs de sorcières dans toute l’Europe et fut imprimé dans un format rare à l’époque le petit « in-huit » dont les raisons inavouées vous seront expliquées dans cet ouvrage. Ce livre capital pour comprendre les contagions de sorcellerie du XVe au XVII siècle, apporte un autre regard sur le monde des inquisiteurs et les fantasmes de la société médiévale. Armand DANET a rédigé ici une traduction avec scrupules et probité. Notons que le Malleus Maleficarum est cité plusieurs fois dans le roman (qui dit roman dit fiction !) de Dan Brown le « Da Vinci Code ». Au-delà de l’aspect mystique, ce livre aide à comprendre comment ces femmes qui n’entraient pas dans le moule imposé par l’Eglise : femme soumise sans aucune position importante dans la vie sociale de la communauté qui était réservée aux seuls hommes ! Ces femmes étaient souvent soigneuses, sage-femmes, voir médecin car elles connaissaient le pouvoir des plantes et/ou de la chimie minérale et/ou végétale. Elle avaient « la Connaissance ». Celles qui refusaient la soumission devenaient alors suspectes voir dangereuses pour l’autorité patriarcale et devaient être purement éliminées. Facile dans ce cas de les affubler d’une étiquette de sorcières hérétiques. Et la population rendue craintive envers ces femmes (et certains hommes qui refusaient de se plier à l’autorité de l’Eglise) n’hésitait plus à prêter main forte pour dénoncer, torturer, puis brûler vifs ces suppôts de Satan… Et dire qu’on attend toujours de la part de l’Eglise, la reconnaissance de ses erreurs monstrueuses … De même qu’elle n’a toujours pas réhabilité Galilée pour avoir dit que la terre était … heu … RONDE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.