Le mariage Gai (les coulisses d’une révolution sociale) de Sylvain Laroque

mariage_gai_larocqueaux éditions Flammarion-Québec

Le mariage gay en France est toujours source de polémiques alors que le pays est cerné par des nations qui l’autorisent (Pays-Bas, Belgique, Espagne, Royaume Unis, …) et par nos cousins canadiens. On se demande vraiment comment, dans une Europe où les êtres humains tout comme les marchandises ont droit à la libre circulation, un couple belge, anglais ou espagnol mariés de façon tout ce qu’il y a de plus légale, pourrait venir vivre en France et ainsi, voir leur mariage annulé par un pays aussi rétrograde et méprisant face aux Droits de l’Homme !

Au Québec, certains s’interrogent de façon plus immédiate sur les phénomènes de société, comme Sylvain Laroque avec Mariage gai : les coulisses d’une révolution sociale (Flammarion Québec). Le correspondant parlementaire de la Presse canadienne à Ottawa (ne pas confondre avec l’humoriste homonyme) s’y intéresse en effet à la bataille juridique et politique qui a entouré ce débat au Canada, en mettant à profit de nombreuses interviewes réalisées avec des grands acteurs de la question, des experts en droit au premier ministre Paul Martin. L’ex-journaliste de Radio-Canada Catherine Bergman pose également de façon très concrète des questions sur la vie active au-delà de l’âge de la retraite en parlant à Dominique Michel, à Hubert Reeves, à Gilles Vigneault, à Jean Béliveau, à Jacques Languirand et à bien d’autres encore (Il faut rester dans la parade, Flammarion Québec, novembre) article de Rémy Charest, (Collaboration spéciale paru dans Le Soleil – CyberPress )

Merci à Serge, de la librairie Serge et Réal, pour m’avoir envoyé ce livre que j’ai dévoré avec beaucoup d’attention ! La conclusion que je tire de tout ceci (les batailles rangées, livrées dans tous ces payas tout comme en France) est que les opposants au mariage gai me font penser aux syndicalistes étroits d’esprits qui disent NON par principe ! Ils savent tous que cela se fera mais, pour le principe et pour « emmerder » le monde il ne sera pas dit que les choses seront obtenues avec leur consentement ! Juste pour le principe ! J’ajouterai, juste pour le principe d’être cons et rétrograde…

Le mariage Gai (les coulisses d’une révolution sociale) de Sylvain Laroque aux éditions Flammarion-Québec –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.