Le Langage sur les lieux de drague GAY : le bandana


port du bandana 2Autant vous le dire de suite
, sur les lieux de drague : on ne parle pas ! ou alors … Après ! Surtout pas avant et quelques fois pendant… Bref, on ne parle pas avec la bouche (elle sert généralement à autre chose) mais avec des codes. Ceux-ci n’auront plus de secret pour vous après la lecture de cette page !

L’un des accessoires le plus important pour se faire comprendre est le bandana. Mais d’autres accessoires ont depuis fait leurs apparitions : percing, bague de pouce, boucle d’oreilles, cockring, etc … Portés à droite ou à gauche, ils ont leur significations. Les voici pour vous dévoilées ci-après

 

Le bandana :

La couleur et la position de celui-ci sont un code internationnal :

Le rouge signifie Fist-Funking ; le jaune l’urophilie ; le bleu ciel la fellation ; bleu marine la sodomie ainsi que la position qu’entend tenir celui qui le porte :

la poche droite ou porté à droite : passif

– la poche gauche ou porté à droite : actif 

porté autour du cou indique que l’on aime indifféremment l’une ou l’autre des positions.

Pour se souvenir, faîtes un paralèlle avec l’alliance de mariage portée par l’homme : il la porte à la main gauche comme pour dire « je porte la culotte, c’est MOI le chef de famille (bon d’accord, y a des femmes qui portent bien mieux la culotte dans certains couples hétéros, mais bon… )

 

bandana-bleu-royale

les Couleurs du bandana

ACTIF/ DOMI
Porté à GAUCHE

PASSIF / SOUMI
Porté à DROITE

 
 
 

Orange

Où, tout et
quand JE  veux…

Où, tout et quand tu veux…

 

Gris

Je bonde / ligote

J’aime être bondé / ligoté

 

Noir

Je suis sado

Je suis maso

 

Bleu marine

Je sodomise

Je me fais sodomiser

 

Bleu clair

Je me fais sucer

Je suce

 

Bleu Nuit

Je maltraite le « paquet »

Je me fais torturer…

 

A damier Noir & Blanc

Je pratique le Safer-Sex

Je pratique le Safer-Sex

 

Jaune

Je suis URO donneur

Je suis receveur URO

 

Jaune pâle

Je crache (en gueule)

Je cherche un cracheur

 

Magenta

Cherche lècheur
d’aisselles

Je lèche les aisselles

 

Rouge

Je fiste

Je me fais fister

 

Rouge écarlate

Double (et +) Fisteur

Double (et +) Fistable

 

Bordeaux

Je suis circoncis

Je cherche circoncis

 

Rose clair

Je travaille le Q au gode

Je cherche un godeur

 

Rose foncé

Je travaille les seins

Me fais travailler les seins

 

Abricot

Cherche un « Gros » passif

Cherche un « Gros » actif

 

Fuschia

Donne fessées

Cherche fesseur

 

Vert olive ou treillis

Army Officier Dominateur

Army Recrue Soumis

 

Vert pâle

Je paie

Je suis gigolo

 

Beige

Je cherche un bouffe-Q

Je cherche un Q à bouffer

 

Marron

Scato donneur

Scato receveur

 

Violet

Je cherche mecs piercés

Je suis piercé

 

 

bandanas
Les autres accessoires :

 

Les accessoires

Porté à GAUCHE

«A C T I F – M A I T R E»

Porté à DROITE

«P A S S I F – S O U M I S»


Ours en peluche

Je suis nounours actif

Je cherche nounours actif

Boucle d’oreille

Je suis actif

Je suis passif

Cockring *

Je suis sado sévère

Je suis maso expérimenté

Anneau au sein

Je suis actif

Je suis passif

Bague de pouce

Je suis actif

Je suis passif

* (anneau métallique porté sur la patte d’épaule d’un Perfecto ou d’un blouson cuir)

 

2 Replies to “Le Langage sur les lieux de drague GAY : le bandana”

  1. Tu as bien raison, le soir, entre chien et loup puis à la nuit tombée, les montées d’adrénaline se font plus forte quand on attend, froc baissé, cul à l’air, qu’une main anonyme nous caresse les fesses avant de sentir des doigts humidifiés par la salive s’introduire doucement dans notre petit trou super chaud afin de préparer le moment où cet inconnu nous pénétrera avec son sexe turgescent ! C’est en général à ce moment que les choses sérieuses commencent… D’autres passent et repassent… s’arrêtent parfois pour mater … et les plus excités s’approcheront pour nous filer leur sexe dans notre bouche pendant que le premier arrivé nous lime tranquille voir bourrin ! puis, après avoir jouis (dans la capote ?) il s’en ira et d’autres prendront sa place jusqu’à tard dans la nuit … Puis, repus, nous reprendrons notre voiture pour rentrer total zen, on pensera à la prochaine fois en se disant qu’on en a encore super bien profité ce soir ….

  2. tout cela est parfait comme expliquations et très valable dans l’univers « ghetto gay »,le probléme est que dans les parking d’aire d’autoroute,les bois en banlieu des villes,les plages naturistes utilisées le soir pour du naturisme sexuel(quoi de plus exitant que d’attendre couché et nu,au clair de lune?),de plus les heures les plus chaudes sont souvent la nuit! et entre bleu marine et bleu sombre ou noir il peut il y avoir confusion,or si les gens parlent peu,l’acte est souvent violant et rapide! il y a ,aussi beaucoup d’héteros qui sortants de boite viennent chercher une fellation,sodomiser un transgenre ,ligoter et flageller un garçon et lui pisser dessus et parfois à plusieurs,bref j’en passe,car pour eux le code couleur n’existe pas!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.