L’AUTRE FAUST – L’homosexualité masculine pendant la Renaissance


L'AUTRE FAUST - L'homosexualité masculine pendant la RenaissanceL’AUTRE FAUST – L’homosexualité masculine pendant la Renaissance – Didier Godard – 
Editions H&O –

L’homosexualité a toujours existé. Aujourd’hui, il ne viendrait à l’idée de personne de sensé, de contester cette réalité.

Et pourtant, il reste encore ici et là, dans nos campagnes comme dans nos grandes villes des gens pour la réfuter, pour la nier, pour la voir encore comme une preversion sur laquelle il leur faut vomir toute la bile que leur corps peut produire ! Lamantable, d’autant qu’il ne leur viendrait pas à l’esprit de vomir sur la Joconde, de jeter le pot d’aisance sur sur les plafonds de la Chapelle Sixtine. La renaissance européenne est, paraît-il, une renaissance homosexuelle. Chacun connait les sculptures de Michel Ange, les sonnets de Shakespear, mais on connaît moins que Faust, figure emblèmatique de cette période, préférait les garçons à Margueritte ! Montaigne contestait que l’homosexualité soit contre-nature. En avance avec son temps etait ce monsieur. Marlowe portait à la scène le premier héro homo de la littérature européenne.

Petit voyage à travers une époque : la Renaissance ; et un continent : l’Europe pour un parcours initiatique et culturel au pays des pédés ! Bon voyage !

L’AUTRE FAUST – L’homosexualité masculine pendant la Renaissance – Editions H&O