Frédéric MITERRAND – La mauvaise vie

f_mitterand_mauvaise_vie_p

Frédéric MITERRAND – « La mauvaise vie » – Editions Laffont

On l’aime ou on le déteste !

Parfois son style, sa façon de parler, ses attitudes agacent le téléspectateur. Un chose est sûr, qu’il chausse la casquette de metteur en scène, ou cette de producteur d’émission de télé, Frédéric propose toujours un travail parfait ou proche de la perfection ! Bien sûr, dès ses premières apparitions, Frédéric ne pouvait se cacher au sixième sens des homos qui l’observaient sur leur petits écrans.

Frédéric fait « partie de la maison », c’était l’évidence même. Il n’était question pour personne de le sortir de son placard. C’est chose faite avec ce livre autobiographique.

Cependant, suivant une statégie très pratiquée dans le monde littéraire, vous attendrez néanmoins le dernier chapitre pour lire, clairement, quelques épisodes de sa vie retraçant l’histoires de rencontres qui seront autant d’instants de joies mais de grandes détresses.

A aucun moment Frédéric ne fit l’apologie du tourisme sexuel, encore moins de la pédophilie. Certes, il a payé pour obtenir du sexe, mais c’est toujours entre adultes consentants même si dans ces pays, la misère pousse l’homme à se prostituer… Ce qui est sûr c’est que la misère sexuelle est présente et très bien décrite dans les écrits de l’auteur… tant du point de vu de celui qui est payé que de celui qui paie…

Ecrit dans le style « Mitérrand » ce livre permettra peut-être de cesser d’opposer le pédé trop souvent surpris le pantalon en bas des jambes dans les lieux de dragues au bon pédé : l’intello propre sur lui mais qui, au fond, est pareil ?

Ne parlez pas de ce livre sans l’avoir lu….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.