Drague sur Internet : la misère

4 janvier 2019

On a tous des besoins, des envies de sexe. Parfois ces besoins sont si forts que l’on n’a d’autres choix que de se rendre sur un lieu de dragues (parking, bois ou forêt, …), s’il en existe un près de chez soi.. Ce qui , on s’en doute, n’est pas évident pour le provincial vivant dans un département réputé être un désert démographique.

Une autre alternative consiste à se rendre dans une gare routière ou SNCF ou dans le centre commercial de sa ville. La fonction principale des toilettes publiques de ces endroits sera alors détournée. On y note une activité non négligeable et la drague fonctionne plutôt pas mal pour qui est en mal de montée d’adrénaline. Mais ça reste risqué, très risqué même et pour beaucoup, la peur d’être démasqué les force à rester dans l’ombre de leur chez soi et de se tourner vers l’Internet..


Drague sur INTERNET


Alors à l’heure du haut débit il reste les cyber rencontres, Internet offrant ainsi un certain confort, occultant quelques inconvénients tels que les risques d’être contrôlé par la maréchaussée, ou patauger dans la boue sous la pluie ou dans le froid durant des heures, sans avoir l’assurance d’être en mesure de consommer quoi que ce soit, ou tomber sur des gens malveillants, venus là pour casser du pédé ou s’en prendre aux voitures abandonnées par les tapioles se faisant saillir au fin fond des buissons.

Internet et le confort d’être chez soi, draguer en tout impunité afin de passer le temps, parfois en se masturbant devant son écran, est bien tentant pour bon nombre de désœuvrés qui fantasment simplement parce qu’ils n’ osent pas sauter le pas et se donner ainsi les moyens de leurs envies. Quoi de plus simple que d’ouvrir son navigateur, se connecter à son site de drague préféré, se choisir un pseudo (soft ou très parlant voir hard) et contacter tout ce qui peut l’être, sans avoir à bouger de son fauteuil (voir du creux de son lit, nu sous la couette) ?

Alors ça y est, le décor est planté : Nous sommes connectés avec un pseudo qui nous plait bien. Comme le pêcheur de brochets, la canne et les appâts  sont lancés. Reste plus qu’à surveiller le bouchon. L’hameçon attend le plan qu’on aura qu’à ferrer au moment opportun. C’est alors qu’un (ou plusieurs) pseudo vous contacte. Commence alors la valse habituelle des questions !

Qui n’a pas dû répondre à ceci : « T’es comment ? Poids? Taille ? Sexe combien ? Poilu ? Rasé ? Photo ? »  sans même un salut ou un bonjour (et s’ils prennent le temps de te saluer, c’est une façon de parler, car, au pire, tu as droit à un laconique « Cc« , « slt » ou « Bjr« . Ça en dit long sur la nature des échanges qui suivront.). Alors, un peu fatigué de répondre toujours par les mêmes données, tu constates que t’es jamais dans les critères de ton interlocuteur : Tu es : ou trop jeune, ou trop vieux, ou trop grand, ou trop petit, trop mince ou pas assez, voir pas assez obèse (y en a qui aime), trop ou pas assez poilu, etc … Tu portes la barbe ? OUT ! mon gars ! Tu as un ou des tatouages ? Out ! aussi… Tu es blanc et ordinaire ? Dans ce cas  tu n’as presque aucune chance, mais, si tu es black (ou rebeu) et surtout TTBM (1) alors là, y en a plus que pour toi (même si les marioles finiront par poser des lapins tant ils sont dans leurs fantasmes et qu’ils n’ont aucune envie de concrétiser ! ).

Mais pourquoi sont-ils connectés et pourquoi nous contacter dans ce cas ? Mince on attend la réponse que diable !!!! Pourquoi ?

Tout d’abord, faisons un point approximatif sur 10 connectés :

  • Quatre le sont simplement pour tuer le temps en se tapant une pignole, mettant en danger l’intégrité de leur clavier, pendant que bobonne comate en mouillant en secret dans le salon, à côté, devant TF1 et Nikos Aliagas
  • Deux fantasment sur l’interdit. Ils savent bien qu’ils n’oseront jamais sauter le pas. C’est impossible pour eux enfoncés dans un carcan fait de blocages divers dû à la peur du râteau en terrain inconnu, ou au fait de n’être pas à la hauteur parce que novice dans ce domaine
  • Un n’est pas disponible dans l’immédiat et cherche un plan pour plus tard dans la journée (ou la soirée) ou même pour un jour prochain
  • Un cherche le partenaire correspondant exactement à l’image physique du mâle parfait qui squatte leurs esprits rigides
  • Deux cherchent un actif performant.

Rappelons que sur 20 gars connectés on trouvera dans la grande majorité des cas ce type de répartition (corrigez-moi si je me trompe, je donne ces chiffres le doigt mouillé comme on dit)

  • 17 sont constitués d’environ 15 bisexuels et 2 « d’hétéros curieux » déjà en couple avec une femme (qui bien sûr ne sait rien des activités de son mec),
  • 3 sont des homosexuels (dont deux sont en couple avec un homme qui, lui non plus, ne sait rien des activités de son mec)

Et parmi ces 20 hommes motivés (ou presque mort de rire) on trouvera approximativement cette répartition :

  • douze sont 100% passifs dont plus de la moitié est constituées de gars totalement soumis, 
  • deux sont 100% actifs. Parfois on aura à faire avec un « maître » dominant cherchant un total soumis pour des rapport sado-maso.
  • un est actif/passif. Quand on a la chance de tomber sur un actif à 90% et passif à 10% on a l’assurance de passer un très bon moment. Ayant un peu d’expérience dans le rôle passif, il sait ce que vous ressentez et vous donnera le plaisir attendu.
  • trois sont 80% passifs/20% actifs. Ceux-là, mieux vaut s’en méfier. Ils vous promettent de vous sauter mais une fois sur place, n’assurent pas un cachou ! Ce sont de parfaits passifs et il ne faut pas en attendre davantage de leur part.
  • deux sont ce qu’on appelle « Oraux » (Ils font tout comme sucer, caresser, lécher, branler, etc mais pas de sodo, jamais !). Ceux-là, en grande majorité, sont ainsi par peur des MST même avec protections (capote).  L’absence de sodo les rassure… Quant aux autres, ils préfèrent s’abstenir pour prévenir tout problème éventuel survenu durant une expérience traumatisante avec un passif un peu négligeant sur l’hygiène.

Et je n’aborde pas trois autres sujets somme toute TRÈS importants :

  • La question des protections. Pour beaucoup, le port d’une capote les fait débander. De ce fait ils vont vouloir le faire sans ! C’est très risqué ! Inutile de leur poser la question pour savoir s’ils sont « clean » parce que tous vous diront l’être. Et si vous leur demandez s’ils se font tester ? Là c’est ahurissant de lire ici que beaucoup vous répondront que « pas la peine je suis marié« . Cela revient à dire que les virus sont comme le nuage de Tchernobyl, ce dernier s’étant arrêté aux frontières françaises. Pensent-il sérieusement que puisqu’ils sont hétéros et mariés, les virus ne peuvent les atteindre ? D’autres vous diront oui il y a un an (ou même plus) !! Rare sont en mesure de vous présenter un test récent et parmi ceux-là encore plus rares sont ceux qui se font tester pour l’intégralité des MST (il n’y a pas que le VIH les gars, que faites-vous de la syphilis ? etc ? Rendez-vous en bas de cette page pour en savoir plus sur les IST / MST). on ne vous le dira jamais assez même si vous pensez que c’est bien meilleur sans capote, sortez couverts, le VIH et le SIDA qu’il provoque, tue encore !!!!
  • La question de la prostitution. Qu’ils soient « Escort Boy »ou se prostituent de façon occasionnelle ou professionnelle, fatalement, vous tomberez sur l’un d’eux, surtout si vous avez plus de 50 ans… On trouve parmi eux des gars bien foutus qui estiment que, pour avoir accès à leur corps de rêve, il faut payer. C’est un service rémunéré au même titre qu’un « service à la personne »… Ceux-là sont des prostitués volontaires. Mieux vaut s’en écarter pour ne pas tomber sous le coup de la loi française relative à la lutte contre la prostitution (pour en savoir plus, rendez-vous en fin de cette page). Malheureusement, vous pouvez être confronté à de la prostitution occasionnelle au travers d’étudiants qui cherchent à arrondir leurs fins de mois. En effet, l’hébergement et le coût de leurs études ne leur laissent pas grand chose pour se nourrir et/ou sortir entre potes. Les « malheureux » n’ont que cette solution (facile) pour augmenter leurs revenus… Cautionner ça est une erreur : vous les encouragez à évoluer dans cette voie et leur donnez ainsi le goût de l’argent facile oubliant par là même de se respecter eux et leurs corps. OK on sait qu’il très difficile de trouver de nos jours, des petits boulots comme ceux que proposent McDo, ou les Drive d’hypermarché où il y a beaucoup de « turn-over »(ex : préparateur de commandes), ou encore serveur dans les bars (ils recrutent tout le temps). Certains d’entre vous me répondront que ce n’est pas votre problème mais le leur uniquement ? OK ! A vous de gérer sachant que le prostitué et son client sont punis par les lois françaises en vigueurs…. Nul n’est censé ignorer la loi : Vous voici prévenus.
  • Enfin, la question épineuse des mineurs. Attention !! Danger !! Certains jeunes se connectent se faisant passer pour des adultes de 18 ans ou plus. Restez très vigilants !! Parmi eux vous risquez de tomber sur des garçons de plus ou moins 16 ans. Sachez que l’age de consentement sexuel en France est actuellement fixé à 16 ans. Nous vous invitons à vous référer à l’article 227-25, sur le site de LEGIFRANCE, qui stipule que hors le cas de viol ou de toute autre agression sexuelle, le fait, par un majeur, d’exercer une atteinte sexuelle sur un mineur de quinze ans est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 € d’amende. Vous n’avez aucun moyen de vérifier l’age de votre interlocuteur me direz-vous ? Posez lui des questions. Essayer de lui tirer les vers du nez. La « chair fraîche » est tentante n’est-ce pas ? OK mais pas au point d’en oublier les règles de base : En France, la pédophilie est sévèrement punie et c’est tant mieux ! On ne joue pas avec la protection de l’enfance !! 

Nul n’est censé ignorer la loi, vous voici prévenus.


Apparence physique


Tous ordinaires….

Nous ne sommes ni beau, ni laids, ni Brad Pitt, ni George Clooney. Juste ordinaire, passe partout, nous n’avons pas ou peu de muscles saillants mais plutôt une petite brioche, un peu dégarnis (certains diraient : intelligents sur le dessus et un peu cons sur les bords) et finalement …. nous sommes invisibles autant dans la rue que sur les réseaux de rencontres où beaucoup viennent faire leur marché sur ces sites comme d’autres achètent leurs courses sur le site internet d’un DRIVE ou choisissent leurs partenaires comme on le ferait pour une table basse ou un divan sur catalogue IKEA… 

Quand ils se connectent, on se demande bien pourquoi ils sont là ? A lire leurs pseudos, ils sont tous censés se connecter pour baiser ou l’être non ? Tu peux rester des heures connectés sans qu’il ne se passe rien. Tu les contactes ? Ils ne répondent pas…  Alors que cherchent-ils ? Car, admettons le, s’ils sont connectés c’est qu’ils n’ont rien à se mettre sous la dents (pour pas dire autre chose). Dans le cas contraire, ils auraient consulté leurs carnets d’adresses au lieu de nous faire perdre notre temps avec leurs conneries.

Avant toutes choses garde à l’esprit que la plupart sont comme toi : or – di – naires ! Physiquement, ils n’ont rien d’un Tom Cruise dans sa trentaine, ou d’un Bruce Willis dans « Urgences »… Quand au visage, là tu es proche du fou-rire tellement ils sont ordinaires au point que, dans la rue tu ne les verrais même pas, alors de là à te retourner sur leur passage…. Certains même ont vraiment rien d’attirant (voir frisent la sale gueule). Cela ne les empêchent pas de chercher LE mec bien foutu, sportifs et musclé (ça ce sont LES critères les plus courants), imberbe, rasé, etc … C’est que les chéris ont besoin d’être excités par de la bonne viande fraîche n’est-ce pas ? Ils cherchent des morceaux de choix ! Ils le valent bien non ? L’exemple ci-après est éloquent :

Exemple d’un pseudo qui cherche un « bomec » et qui « oublie » qu’il y a de l’humain derrière son clavier en te faisant un vent à décorner les bœufs !

Bien sûr ils exigent de toi une ou plusieurs photos (qu’ils ne t’enverront jamais en retour) et dans les rares fois où ils consentiront à le faire ils ne sont pas mieux foutus que toi ! ORDINAIRES ils sont je vous dit. Quand ils t’envoient chier t’as envie de leur offrir un miroir pour leur anniversaire ! 


Taille de l’engin !


Là on est carrément dans le burlesque ! Certains n’hésitent pas à se vanter d’une marchandise hors normes : 20 cm ? 21 ? 22 ? Beaucoup plus ? Sachant que la moyenne européenne est de 13,83 cm et que dans le classement des 25 pays européens la France est première au tableau avec une moyenne de 15,48 cm, on est loin des 22 cm annoncés orgueilleusement par certains plaisantins. OK, chez les français, il n’est pas rare de rencontrer des joysticks (en français bâton de la joie) de 18 ou 19 … Mais bon, au-delà, il faut se rendre à l’évidence : c’est rarissime.  A ce propos, la vôtre, elle fait combien ? Non, je demande ça parce que certains ont une drôle de façon de la mesurer. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez la page « Qui a la plus grosse ? »

Bon d’accord on s’égare là…  Donc le fantasme du démonte pneu, de la matraque gigantesque, du monstrueux concombre reste pour beaucoup un fantasme qui peut être sacrément castrant pour d’autres … Bah oui ! Quel malheur !!! Figurez-vous qu’avec 15 ou 16 ils développent des complexes d’infériorité. Sincèrement, je conseille à tous ces pauvres malheureux de faire du naturisme ou de s’inscrire dans une salle de sport où les douches sont prises en commun. Leurs soi-disant petits sexes supporteront aisément la comparaison… Ainsi rassurés ils gagneront de la  confiance en eux-même et, j’ai envie de leur dire : En route vers la volupté !

Certains autres revendiquent leurs « petits sexes » et ne cherchent que des hommes du même gabarits. A ceux-là j’ai envie de dire : « Félicitations ! Au moins vous ne vous prenez plus la tête avec ce détail !!! » Ouais les gars, vous m’avez bien lu : ce n’est qu’un détail car au-delà de la taille de votre petit bonhomme, ce n’est pas celle-ci qui compte mais bien la façon de vous en servir ! Tenez-le pour dit de la part d’un gars qui a de l’expérience à ce niveau ! Combien de générations de mâles ont été frustrés avec la légende du black et de ses 27 cm ? OK la moyenne du congolais (Pays figurant à la première place du tableau mondial et ainsi réputé pour avoir une moyenne de 18 cm) mais les gars, pensez que, plus y en a long et gros plus il faudra irriguer… Ceci explique pourquoi on à plus de « chance » de se trouver devant un engin, somme toute, assez mou, contrairement à votre bonhomme qui, lui, sera dur de chez dur (voir impossible à plier).

Alors ? Rassurés ? Merci qui ?

Nous allons aborder la notion de distance.


T’es loin ! Désolé.


  • Les parisiens ou provinciaux des grandes ou moyennes villes qui nous lisent connaissent le problème :
    • T’es à plus de cinq kilomètres ? Alors t’es trop loin !
    • T’es à plus de deux stations de métro t’es trop loin !
    • T’es en banlieue c’est le bout du monde !
    • Hors du périphérique y a pas de vie. C’est le désert humanitaire.
  • Les provinciaux de petites à très petites villes c’est l’inverse, les gars ont tellement peur qu’on sache qu’ils sont gay (ou bi) qu’ils ont peur des indiscrétions. Dans près de neuf cas sur dix ils ne reçoivent pas. Tu reçois toi ? Discret ?
    • T’es de la même petite ville alors t’es trop proche : ça ne le fait pas ! Il ont trop peur de tomber sur toi la prochaine fois qu’ils iront sur le marché !
    • Bien qu’inscrits dans ta petite ville, ils habitent un village alentours.. là plusieurs cas de figure :
      • Tu reçois ? Si oui t’es discret ? (faudrait pas que tu sois connu comme le pédé du coin chez qui quiconque se pointe c’est pour baiser ou se faire baiser. Discrétion on vous dit !!!)
      • C’est discret dans ta rue ? On peut se garer discret ? On ne sait jamais si je rencontre quelqu’un que je connais en venant chez toi …

Ce qu’il y a de très drôle, voir même hilarant, c’est quand vous vivez une toute petite ville de province, que vous n’êtes contacté que par des hommes vivant à 50 kms (ou même beaucoup plus) de chez vous et qui font effectivement la route pour avoir un bon plan tellement intense et totalement débridé ! Tellement intense qu’après ça, lui et vous êtes crevés. Ce qui n’empêchera pas votre partenaire de se farcir la conduite sur la route du retour, tard dans la nuit, parfois sous une pluie battante ou dans le brouillard à couper au couteau avec les risques de collisions avec des bestiaux traversant au moment où vous vous pointez ! Alors votre partenaire et/ou vous-même aurez une pensée pour ces connes de Duchesses parisiennes qui déclinent le RDV prétextant que vous être trop loin alors qu’ils n’ont à se taper que 5 stations de métro ! Ils rentreront en somnolant sur une banquette, casque du MP3 sur les oreilles, en toute sécurité et au chaud à l’intérieur d’une rame RATP. Quelle bande de pouffiasses… 

Cool vous me direz, tout n’est pas sombre alors ? Bah parmi ces rares là tu vas trouver ceux qui fantasment mais qui ne pourrons pas concrétiser et te serviront de bonnes excuses (hey !!! elles existent alors pourquoi ne pas les utiliser ?)  : aller en vrac : « Je vis pas seul, je suis marié, pas évident de me libérer » ; « Je peux mais après 22h pas avant » ; « Je suis extérieur seulement… On se retrouve où ? » ; « J’ai pas de voiture désolé » ;  pour ce qui suit raye la ou les mentions inutiles « Viens me chercher,  je suis à pieds, en vélo, en mobylette, en  trottinette, à cheval, en patins à roulettes, en bateau à voile, en navette spatiale, …« ; « J’aime pas venir chez les gens et je ne reçois pas, tu paies l’hôtel ? » ; … Et puis, parfois, certains plans friseront dangereusement le racisme. Ça donne à peu près ceci : « Salut, t’es soumis ? J’aime niquer les culs de français soumis à mes volontés » (je vous épargne le reste des propos où se mêlent racisme et haine du Front National et amalgames entre tout ça).

Mais ce n’est pas tout ! Loin s’en faut ! Ce serait trop simple et ils passent maîtres dans l’art du « Pourquoi faire simple quand on peut compliquer les choses un max, surtout quand on sait qu’on ne donnera pas de suite ? ». 


DressCode, accessoires et fétichisme :


Il y a ceux qui ont besoin d’artifices pour s’exciter .. Là on trouve un inventaire à la Prévert. Outre fournir le poppers tu devras (biffe ici aussi la ou les mentions inutiles) : 

Être chaussé de baskets bien odorantes, de Rangers ou de pompes de sécurité, porter des bottes en caoutchouc (ou cuir); garder tes chaussettes de la semaine, te travestir ou porter des bas (ou collants) ; porter des couches sales ; être en costard/cravate, avoir le look punk, le look cuir (harnais et j’en passe), etc… etc … etc ……. J’ai même été sollicité par un gars qui voulait absolument que je porte des lunettes pour jouir dessus (véridique ! J’en rigole encore). Pour qu’ils bandent faut au moins l’un de ces trucs là ! Voir plusieurs de ces trucs … Et bien sûr tu dois fournir les accessoires mentionnés ci-avant ! C’est indispensable pour qu’ils soient excités … Là on frise parfois la quatrième dimension… 


Et si tu as plus de 60 ans ?


Ouaaaarrrfff ! Là ça devient compliqué pour toi. Une fois sur deux tu tombes sur :

  1. Tu es contacté par un « Tu payes » sans même un bonjour… Là, le mieux est d’avoir sous la main, quelque par dans ton smartphone ou ordinateur, une copie d’écran du site Légifrance et du texte de Loi sur la protection contre la prostitution (disponible en suivant le lien en fin de cet article).
  2. Une fois sur deux ? Alors qu’en est-t’il de l’autre chance ? Bah là c’est quitte ou double !
    • Tu as droit soit aux insultes ! T’es un vieux con qui pue la pisse et qui n’a rien à faire ici ! Ou encore t’es un vieux moche et flasque et rien que de penser qu’il pourraient baiser avec toi leur donnent des envies de gerber. Si ça t’intéresse, on a déjà traité le sujet. Suis le lien en bas de cette page pour en lire plus là-dessus. 

      Clique sur la photo pour l’agrandir

    • soit aux déferlements de fantasmes de la part d’un moins de 30 ans qui adore les seniors et qui ne peut rien faire avec les gars de son age (c’est ce qu’il te raconte bien sûr).

On a fait le tour de la question ?


Non bien sûr car il y a tant à dire sur ce sujet. Cet article, loin d’être exhaustif, est susceptible d’évoluer. Il s’étoffera au fil du temps. Nous vous invitons à revenir le consulter de temps à autres. Cela étant dit, si vous avez vécu d’autres  expériences, partagez-le avec nous dans les commentaires au bas de cet article. Ça nous intéresse bien sûr car beaucoup d’autres  lecteurs se reconnaîtront dans vos messages. 

 

 


Lexique :

(1) TTBM : Très Très Bien Monté


Lire d’autres articles sur le même sujet :

Avoir plus de 50 ans et se connecter sur des sites de rencontres

A quoi ça sert d’aimer ?

Question fondamentale pour l’Homme : Qui a la plus grosse ??

Les IST (infections Sexuellement Transmissibles)


Documents à télécharger :

Télécharge ici des réponses toutes faites pour te débarrasser des marioles du Net…

Lutte contre les discriminations au travail ou sur Internet (document PDF)

Texte de loi (articles 225-12-1 et 225-12-2) relatif à la protection du prostitué et de son client

LEGIFRANCE : Textes relatifs à la majorité sexuelle et au consentement sexuel en France

 

 

4 commentaires

  • Jean-Gab 6 janvier 2019 à22 h 12 min

    Ça me donne envie d’écrire un article là-dessus …Mais j’aimerais recueillir d’autres témoignages afin de ne pas écrire un truc trop personnel. Ce serait bien que beaucoup de monde se reconnaissent dans cet article. OK, bon d’accord, beaucoup d’autres auront vécu les histoires que je que je pourrais raconter… c’est vrai… je vais garder cette idée sous le coude.

  • Daniel 6 janvier 2019 à13 h 04 min

    Oui à moi aussi cela ne manque
    attendre un mec ….un routier montée dans sa cabine l’adrénaline qui te prend aux tripes les bon moment d’amour et puis aussi les pires
    une fellation dans les toilette d’un aire d’autoroute
    faire un peux la pute qui attend sont client et tous ce que j’oublie …mais oui cela ne manque

  • Jean-Gab 6 janvier 2019 à6 h 12 min

    Merci à toi. Tu sais, bien que je n’aie pas tout vécu ce que je rapporte ici (une bonne partie m’a été soufflée par d’autres), il n’en reste pas moins que je ne regrette pas ces expériences. Elles m’ont construit c’est sûr. Parfois je dois l’avouer, ces expériences me manquent.Et si je dois être honnête parfois j’y retournerais bien (la chasse et sa montée d’adrénaline, etc ..).La drague en extérieur, sur un parking, c’est quand même plus vivant qu’Internet. Voilà, on ne se refait pas. C’est ainsi…

  • Daniel 5 janvier 2019 à14 h 32 min

    Fantastique ce texte de la pure vérités
    j’ai fréquentée des site comme vivastreet rencontre gay (il as disparue ) et là cette la jungle
    je été aussi sur coco j’ai laissée tombée car beaucoup de Mythos (attention pas tous)
    Mais je vous rassure vous pouvez tomber sur un mec bien (comme moi j’ai eu la chance de trouver) qui assume ce qu’il écrit un pure merveille (je ne suis pas prêt à le laissée tomber )
    j’adore lire vos article il colle tellement à ce que j’ai vécus merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.