Brahïm NAÏT-BALK – Un homo dans la cité

Brahim_Nait-Balk_homo_cite« Ma sortie du placard pleine et entière date d’à peine deux ou trois ans. Seuls ceux qui ignorent ce qu’être homosexuel veut dire dans ma culture s’en étonneront. J’ajoute à ce “handicap majeur” que je suis fils de mineur, que j’ai grandi à Saint-Étienne et que je suis l’aîné de sept frères et sœurs. Mais ce n’est pas le pire. »

Brahim Naït-Balk a grandi dans la honte. Honte de lui-même, de ses désirs et d’une différence qui l’isolait dans sa propre famille : son homosexualité. Comment vivre avec une telle particularité quand on est musulman, aîné d’une famille marocaine pauvre et nombreuse ? Mais surtout, comment s’épanouir quand on grandit dans des cités de banlieue où la virilité est la valeur suprême et où règne la loi du plus fort ? Alors que Brahim, romantique et sensible, ne rêve que du grand amour, il va subir la violence, les agressions sexuelles et les humiliations quotidiennes que lui font endurer les petits caïds des cités. À la honte de Brahim va s’ajouter la peur.

Terrorisé, il a longtemps rasé les murs avant de se révolter. À 30 ans, il décide de s’affirmer et de vivre ses préférences amoureuses au grand jour. Les difficultés se multiplient, mais cette fois, il les affronte.

Un homo dans la cité retrace le long chemin parcouru par Brahim pour se muer en être libre, tenir debout et prendre son envol.

Nait-balkBrahim Naït-Balk au détour d’une page écrit ceici : »J’ai encore besoin que l’autre sache qui je suis avant de lui parler. Je suis bien conscient que c’est une manière de me justifier aux yeux de la majorité hétérosexuelle, une façon de dire : Je suis gay et j’espère que vous n’avez rien contre. » Cette phrase m’a frappée car, au bout de plus de 10ans, j’en suis encore là avec mon entourage ! J’ai besoin de me rassurer, de savoir que dès qu’on apprendra mon homosexualité on ne risque pas de me rejeter sans mot dire. En lisant son livre, Brahim Naït-Balk m’a rappelé qu’on est pas arrivé et que le « combat » pour l’acceptation des différences continue…

Brahim Naït-Balk : À 45 ans, Brahim Naït-Balk est directeur départemental handisports. Il anime également une émission de radio sur l’homosexualité et entraîne l’équipe du Paris Football Gay. Un homo dans la cité est son premier livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.