BILLY ELLIOT

billy_elliotUn film de Stephen DALDRY avec Julie Walters, Gary Lewis, Jamie Bell, Jamie Draven, Adam Cooper – Studio Canal Video –

Billy a 11 ans. Il vit avec son père et son frère mineurs dans une petite ville du Nord de l’Angleterre : Duram. Il est inscrit par son père au club de boxe mais il s’y emmerde à 100 sous de l’heure. Un jour, il découvre le cours de danse d’à côté et en cachette, s’y rendra régulièrement… jusqu’au jour où ….

Alors là c’est le coup de coeur de l’année 2000 ! LE FILM !

Billy (Jamie Bell) est un enfant de 12 ans en 1984. Il vit dans une ville minière en Angleterre, dans une maison de brique identique à toutes celles du voisinage avec son père Jackie (Gary Lewis), son grand frère Tony (Jamie Draven) et sa grand-mère (Jean Heywood). Sa mère est décédée. Son père et son frère ont un métier identique à celui de tous les hommes du voisinage : mineur de fond. Billy, lui, est encore jeune, il va à l’école et prend des cours de boxe après la classe. Son père l’y accompagne et le pousse, croyant qu’une réussite dans ce domaine les sortira de l’embarras financier dans lequel ils sont. Mais la boxe ne plaît pas à Billy et il préférerait faire de la danse, comme les filles, à l’autre bout du gymnase.

BILLYELLIOT1Alors, en secret de son père, il va à la danse plutôt qu’à la boxe. Il a du talent et son professeur, Madame Wilkinson (Julie Walters), le pousse à poursuivre dans cette voie et à tenter d’entrer dans une école de danse renommée où il pourra apprendre plus que ce qu’elle peut lui enseigner. Ceci nécessite naturellement de révéler la vérité au père qui a par ailleurs d’autres soucis, la mine étant menacée de fermeture par le gouvernement de Margaret Thatcher, comme toutes les autres mines d’Angleterre à la même époque. Le père comprendra finalement que son mode de vie ne sera pas sauvé : il renonce à faire grève pour payer ces dépenses pour Billy alors que Tony tient jusqu’au bout, il accepte de voir son fils tenter d’avoir un avenir meilleur par la danse malgré ses préjugés. Il assiste et finit par accompagner les bouleversements dans son pays, dans sa communauté et dans sa famille. Billy réussit alors l’examen d’entrée à l’école de danse.

La plus grande partie de la bande originale est tirée de l’album Electric Warrior de T-Rex.
La comédie musicale londonienne Billy Elliot, the Musical est tirée du film.

Ce film ne raconte pas l’histoire d’un danseur étoile gay. S’il figure dans nos pages c’est à cause (ou grâce) à la bande son qui est carrément géniale puisque contituée d’un grand nombre de standards de T-REX, ce groupe dont le chanteur n’était autre que Marc Bolan (à propos, Bolan était-il gay ? Ou jouait-il sur l’ambigüité de la mode du Rock Décadent des 70’s ?) De même que la fin du film qui est carrément sublime sur la musique du « Lac des Cygnes » de Igor Tchaïkovski (encore un gay !) Frissons parcourant le corps garantis !

BILLYELLIOT2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.