ALEXIS ou le traité du vain combat. suivi de Le coup de grâce de Marguerite YOURCENAR

yourcenarMarguerite YOURCENAR :

« ALEXIS ou le traité du vain combat. » suivi de « Le coup de grâce » – Chez Folio.

« Je subis les obsessions du suicide, j’en subis d’autres, plus abominables. Je ne voyais plus, dans les plus humbles objets de la vie journalière, que l’instrument d’une destruction possible. J’avais peur des étoffes, parce qu’on pouvait les nouer; des ciseaux, à cause de leurs pointes; surtout, des objets tranchants. J’étais tenté par ces formes brutales de la délivrance : je mettais une serrure entre ma démence et moi.

Je devins dur. Je m’étais, jusqu’alors, abstenu de juger les autres; j’aurais fini par être, si j’en avais eu le pouvoir, aussi impitoyable pour eux que je l’étais pour moi-même. Je ne pardonnais pas au prochain les petites transgressions; Je craignais que mon indulgence envers autrui ne m’amenât, devant ma conscience, à excuser mes propres fautes. »

 

« ALEXIS ou le traité du vain combat. » suivi de « Le coup de grâce » de Marguerite YOURCENAR chez Folio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.