ICONES GAYS

L’EUROPE ENTIÈRE S’APPRÊTE À CÉLÉBRER LA GAY PRIDE. UNE VINGTAINE DE MARCHES SONT ORGANISÉES EN FRANCE, DE LILLE À MARSEILLE. À CETTE OCCASION, YB ÉDITIONS PUBLIE ICONES GAYS, UN OUVRAGE  PHOTOS QUI DRESSE UN PORTRAIT DE CES ACTEURS, CHANTEURS, ÉCRIVAINS, RÉALISATEURS, COUTURIERS, PHILOSOPHES, PEINTRES, ATHLÈTES ET AUTRES ‘‘PEOPLE’’, DEVENUS DES ICÔNES POUR LA COMMUNAUTÉ GAY, SANS NÉCESSAIREMENT L’ÊTRE EUX-MÊMES. Le Magicien d’Oz sort sur les écrans en 1939, dans une Amérique et une Europe puritaines qui sanctionnent toujours l’homosexualité de peines d’emprisonnement. Judy Garland y incarne Dorothy, une héroïne qui prend fait et cause pour tous ceux qui sont différents. Son personnage devient instantanément une icône gay et la question “Are you a friend of Dorothy?” une manière discrète et internationale d’interroger quelqu’un sur son homosexualité.  Mais qu’est ce qu’une icône gay ?  Qui le devient ?  Qu’incarnent-elles ? Quel lien existe-t-il entre des personnalités aussi diverses que Madonna, Truman Capote, Dalida, Maria Callas, David Beckham, Diana Spencer, Pedro Almodovar, Britney Spears, Audrey Hepburn, Andy Warhol, Yukio Mishima, Mylène Farmer ou Yves Saint Laurent ? Qu’ont-elles en commun ? Comment expliquer que nombre de ces icônes ne soient pourtant pas gays ? L’auteur, le journaliste Charles Danna, ouvre un débat passionnant, apporte…

L’armée du Salut
Littérature générale / 3 juin 2010

de  Abdellah Taïa – Editions Le Seuil – 154 p – Roman. Roman (comme il est écrit sur la couverture) ou autobiographie ??? Où est la fiction dans la réalité de ce roman … à moins que ce ne soit l’inverse ??? Tout commence au Maroc, dans la maison familliale de Salé pour « se terminer » à dans les locaux de l’Armée du Salut Genève en passant par tout d’abord Tanger, puis Madrid…. Tout au long de ce parcours, Abdellah découvrira et apprendra la vie, SA vie et ses secrets… entre les traditions d’un pays musulman et la modernité de l’Occident, où séduisant et beau, il cherchera à échapper à l’image d’objet sexuel que les hommes lui renvient sans cesse. Chercher et trouver l’amour masculin quand on est un « bel arabe » aux allures de « petite pute oportuniste » perdu dans un pays qui rêve d’exotisme n’a rien d’évident. Ca flanque quelques coups à la dignité humaine non ? Ecrit avec délicatesse, Abdellah nous emmène dans un style sans fioriture, à travers son rêve naïf d’Europe fabuleuse, mais silencieuse et froide contrastant avec l’hystérie d’un maghreb merveilleux et humain. Encore un ouvrage qu’on est particulièrement heureux de voir publier hors milieu ainsi et…

Après le spectacle

de FRANCIS LEPLAY –  éditions « SEUIL » (http://www.seuil.com) collection « écrire » – 142p – ISBN 2.02.082530.9 – Que connait-on des comédiens, ces hommes et ces femmes qui nous font rêver un soir, le temps d’un spectacle, d’une pièce joyeuse et drôle ou dramatique et triste ? On sait qu’ils aiment à monter sur scène pour notre plus grand plaisir et ce plaisir est parfois modéré quand on apprend qu’ils sont des gens comme tout le monde à titrer le diable par la queue au milieu de revendications salariales ou pour protéger un emploi trop précaire d’intermittent du spectacle ! Mais que sait-on finalement de leur vie ? Ont-ils une vie qui ressemble à la nôtre ? La partage-t-ils avec quelqu’un ? Aiment-ils et si oui, comment ? Qui ? Francis Leplay nous raconte (… se raconte ? … ) une histoire d’amour, ou plutôt non, il nous raconte deux histoires d’amour qui s’imbrique pour n’en faire qu’une. Brice vit entre la scène et quelques soirées organisées pour ou par quelques célébrités. Il évolue, transparent, dans un monde qui ne semble pas fait pour lui mais qui lui est nécessaire. Brice commençait à se détacher de son amant, Pierre, et à en aimer un…

La chute du Zeppelin à la nuit tombée

de Greg Hrbek (traduit de l’américain par Valérie Malfoy) – éditions « Le livre de poche » – 445pages   A travers l’histoire trouble de Tom et Lindsey, deux amants liés par un passécommun lourd de secrets, « La chute du Zeppelin à la nuit tombée » nous parle de la passion charnelle et des irresistibles élans du coeur, de nos rêves d’adolescents et de nos compromis…   Emotions, désirs brûlants, Amour éternel sont les ingrédients de ce roman à l’image de la vie, haché pour mieux se recoller. Tom aime Lindsey depuis sa pré-adolescence : Tom a dix ans et Lindsey dix huit ans. Dès cette époque Tom brûle pour Lindsey en secret même, si plus tard, ils auront des relations sexuelles. Après un viol, et un certains nombre d’amants ou de relations lesbiennes, Lindsey découvrira-t-elle la vraie nature des sentiments de Tom à son égard… ?   Ce roman reprend en somme cette bonne vieille recette « X aime Y qui aime Z ou s’amuse avec S jusqu’à ce que Y se rende compte que le bonheur n’est pas là où il/elle s’attend à le trouver ». La vie en somme ! C’est justement, en gardant cette question à l’esprit, que nous lirons ce roman…

Madame PROUST

de Evelyne Bloch-Daho – Edition « Le livre de poche »  A la question : « Quel serait votre plus grand malheur ? », Marcel Proust avait répondu : « Être séparé de maman ! »   Le saviez-vous ? Karl Marx et Marcel Proust sont de la même famille ? Saviez-vous que Marcel Proust s’est fait traduire Ruskin par sa mère ? C’est parmi bien d’autres choses ce que vous découvrirez en lisant cette biographie d’un genre particulier : celle d’une mère de personnage illustre ! C’est en comprenant l’environnement construit par sa mère autour de Marcel, qu’on apréhende dans toute sa dimension l’oeuvre de l’écrivain célèbre. En lisant cet ouvrage, c’est un voyage dans la France du 19e qui nous est proposé ici. Les choses sont remises dans leurs contexte et l’on en apprend beaucoup sur l’air du temps juste avant que Marcel ne voit le jour.   Jeanne Proust, née juive en 1849, demeure à bien des égards un mystère ! Pourquoi a-t-elle épousé Adrien Proust, fils d’épicier catholique sans fortune ? Comment cette polyglotte, pianiste, amoureuse des livres, va-t-elle encourager la vocation de son fils ?Possessive, aimante, omniprésente même après sa mort dans l’oeuvre de son fils, protectice, elle l’a éduqué, influencé,…

L’Autre Dracula

de Tony Marc – Editions H&O – 160 pages – ISBN : 2-84547-104-1 Dites-moi, connaisiez-vous vraiment le conte Dracula ? Saviez-vous qu’il n’était pas si mauvais que cela et pour preuve ce journal intime de Jonathan Harker, un jeune clerc de notaire ambicieux, envoyé en Transylvanie pour négocier la vente d’un domaine Roche de Londres. On découvre dans ce journal secret que les méchants ne sont ceux qu’on a toujours voulu nous faire croire. Tony Mark (pseudonyme de l’un des plus éminents spécialistes de Dracula s’amuse à revisiter le mythe du vampire sous l’angle de l’érotisme gay. Et quel érotisme ! D’une écriture chaude et musclée mais souvent toute en finnesse …. châleeeeur, Mmmmmm… Avec ce roman vous êtes en possssion d’une parodie, d’un pastiche érotique des plus amusants de l’oeuvre de Bram Stocker où Dracula détient le plus beau rôle. Ceux qui aiment à la fois les parodies et la littérature érotique où se mêlent thriller, enquête, et … une pointe de romantisme, raffoleront à coup sûr de ce roman aux attributs … très …. comment dire … ? virils !

LES HOMMES AU TRIANGLE ROSE

de Heinz HEIGER –  (préface de Jean Le Bitoux) – Aux éditions H&O – ISBN2-84547-112-2   En lisant cet biographie d’une époque où l’horreur avait trouvé ses lettres de noblesse sous l’égide de Hitler, ceux d’entre vous qui ne savez toujours pas, apprendront que la caste des triangles roses était la plus basse des camps, en dessous de celles des Juifs et comme eux, il étaient promis à l’extermination totale par la solution finale ! Comme les juifs, les homosexuels étaient exclus de tout (cloisonnement sans aucune vie sociale, aucune « réjouissance », rien, absolument rien !) mais promus à toutes les plus basses besognes (qu’on n’attribuait même pas aux juifs)… Les triangles roses étaient la distrations péférées des SS  : on les tiraient comme des lapins, les coups pleuvaient sans aucun motif, ils subissaient toutes les tortures de la part de SS mais des certains kapo (détenus promu chef) pour se distraire, Les viols et autres sévices sexuels étaient monnaies courantes… En toute légalité puisque les cochons de pédés n’étaient que des déchets, même pas des hommes,  les homosexuels fournissait en cobayes rêvés les tables d’opérations des « médecins » nazis pour qui le triangle rose devenait de la matière à pseudo-expérimentations !!…

La douceur inattendue de l’hiver

de Christian-Yves LHOSTIS – éditions H&O – isbn : 2-84547-122-X Au cinéma, on dirait que ça commence par un « road-movie » qui finit par se fixer au milieu du trou du cul du monde. Comment traduire « Road-Movie » en littérature ? j’en sais rien mais ce roman pourrait donner lieu à une adaptation ciné comme on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans si les producteurs français avaient un peu plus de couilles…. Après le succès retentissant de Bokeback Mountain, « La douceur inattendue de l’hiver » de Christian-Yves LHOSTIS aurait sa place à l’affiche de nos salles obscures.  Daniel, marié, deux enfants, vétérinaire, éprouve le besoin de faire le point sur le mensonge de sa vie. Il décide de partir à la recherche de lui-même… en commun accord avec sa femme… Dans son errance sur les routes du sud à bord de son 4×4 qui le mènera nulle part, il retrouve un vieil « ami », puis sa mère (ex-chanteuse réaliste) avant de remonter vers sa Bretagne pour rentrer dans le rang et retrouver sa femme… C’est alors qu’il fait la rencontre d’un drôle de cavalier et surtout d’un auto-stoppeur, Julien, proprio d’un zoo tout proche… près d’un hameau perdu entre nulle part et…